Homosentamentalisme

Pages: 5 (1208 mots) Publié le: 6 juin 2013
Homosentimentalisme

Témoignages et Expériences de personnes homosexuelles

Epilogue.

Depuis la nuit des temps, l’homme est constamment à la recherche de sa vraie nature. Malgré l’évolution de l’être humain, les progrès technologiques et les améliorations des conditions de vie, la vraie nature de l’homme reste encore un mystère impénétrable par l’intérêt. C’est un cycle où lapersonne tente de jouer plusieurs personnages sans toutefois définir sa personnalité. La personnalité même de l’homme n’est que le reflet de sa vraie nature de sa personne. Car l’être humain est né avec sa personnalité primaire mais au fil de la vie se forge une personnalité secondaire, cependant comme un séisme ou une tornade, sa vraie nature fait irruption spontanée.
La vraienature de l’homme repose sur ses besoins réels, ses rêves, ses comportements, et enfin sa sexualité. La sexualité elle-même reflète les besoins réels de l’homme et stimule sa pensée et ses actions. Une personnalité sans la sexualité est comme un repas sans saveur, car la sexualité détermine la vraie nature de l’être humain.
La sexualité si l’on se réfère à sa définition propre estl’ensemble des caractères spéciaux, internes et externes qui se retrouvent chez chaque individu distinct. C’est l’ensemble des phénomènes relatifs à l’instinct sexuel et naturel de l’être humain et à sa satisfaction. C’est également l’ensemble de manifestations recouvrant le plaisir lié au fonctionnement et à l’utilisation de l’appareil génital et les plaisirs liés à l’exercice d’une fonction vitales’accompagne par étayage d’un plaisir immédiatement. Par là, la sexualité est un carrefour décisif sur la voie évolutive de la personnalité.
La personne à travers ses comportements et son aspect extérieure dégage de son cocon le personnage que la société accepte ou rejette. Le personnage peut se dissocier de la personne par le caractère et la personnalité. Car à cause de la dualité de lapersonnalité acquise et innée, la personne malgré son individualité peut faire projection de plusieurs personnages. A titre d’exemple, le criminologue et le criminel peuvent exister chez la même personne. Le criminologue qui est le personnage qui étudie, enquête et détermine les causes d’un crime, et le criminel qui est le personnage qui commet le crime ne présentent aucun point de convergence autreque la personne elle-même. Car la perception qu’on se fait du criminel est loin d’être comparable à celle qu’on a du criminologue. Ainsi peut-on conclure que la personne peut revêtir des formes diverses pour faire ressortir plusieurs personnages chez la même personne. La personnalité se complète avec la sexualité qui parfois en prend le dessus. Car la sexualité pérennise la personnalité,c’est-à-dire que la personnalité innée ou primaire ne peut perdurer génétiquement sans la sexualité. Si la personnalité acquise ou secondaire peut disparaître avec le temps, les circonstances et les changements conditionnels, la personnalité innée est incommutable et relative à la durée de vie de la personne proprement dite. Ainsi la sexualité est l’élément fondamental de la nature de l’homme ; une bonnesexualité est donc la partie majeure de la vraie nature de l’homme.
Si le pain est l’élément nutritif du corps de l’homme, la sexualité est non seulement la nutrition érotique du corps mais aussi celle de l’esprit. Car l’homme a besoin du pain pour rester en vie et a besoin de la sexualité pour sa survie. Comme la personnalité, la sexualité fait usage de plusieurs formes parallèlesstructurellement et perpendiculaires ou convergentes fonctionnellement. Parmi les tendances majeures de la sexualité il faut retenir les deux plus célèbres : l’hétérosexualité et l’homosexualité.
L’hétérosexualité, du grec heteros signifiant autre, est l’attirance d’une personne pour le sexe opposé, tandis que l’homosexualité dont le préfixe homo vient du grec et se traduit par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !