Humanisme et renaissance

1331 mots 6 pages
Humanisme et Renaissance

Problématique :

o Comment la vision du monde se transforme-t-elle au 16eme s ? o Qu’est ce que l’humanisme ? comment s’est il diffusé en Europe ? o En quoi la Reforme protestante représente-t-elle une rupture fondamentale ?

Un contexte de rupture

1) Les grandes découvertes

➢ L’horizon de l’homme s’élargit de manière extraordinaire

➢ A l’origine de cette expansion : les Espagnols et les Portugais

➢ Pourquoi ? :

← esprit de curiosité : ← veulent aller aux Indes : épices, or… ← veulent une route maritime pour contourner les musulmans ← profitent de progrès techniques importants : □ caravelle □ astrolabe □ gouvernail étambot

➢ au XVème siècle : ← Portugais explorent les côtes africaines : 1498 : Vasco de Gama contournent l’Afrique

← Espagnols : □ 1492 : C. Colomb découvre l’Amérique □ 1519-1522 : Magellan fait le tour du monde □ Début du 16ème siècle : Amerigo Vespucci explorent les côtes de ces « Indes Occidentales » un nouveau continent L’Amérique

➢ Les Portugais et surtout les Espagnols se taillent de véritables empires en Amérique du Sud

➢ Les conséquences en Europe sont nombreuses :

← Afflux de richesses dvlpt du commerce

Nouveaux produits : tabac, chocolat, pomme de terre, maïs

← l’Atlantique surpasse la Méditerranée pour le commerce

← naissance d’une nouvelle bourgeoisie marchande dans les villes essor urbain

← l’Europe domine le monde

← Tout cela concoure au bouillonnement intellectuel et à l’ouverture d’esprit

2)

en relation

  • Humanisme et renaissance
    1070 mots | 5 pages
  • Humanisme et renaissance
    824 mots | 4 pages
  • Humanisme et renaissance
    739 mots | 3 pages
  • Humanisme et Renaissance
    1000 mots | 4 pages
  • Humanisme et renaissance
    368 mots | 2 pages
  • Renaissance Et Humanisme
    572 mots | 3 pages
  • Humanisme et renaissance
    2832 mots | 12 pages
  • Humanisme et renaissance
    279 mots | 2 pages
  • Humanisme et renaissance
    3433 mots | 14 pages
  • Humanisme et renaissance
    851 mots | 4 pages