Humanisme et Renaissance

457 mots 2 pages
Au XVe et XVIe la redécouverte du savoir Antique par les lettres permet au humanistes de critiquer les savoirs traditionnel. La diffusion des connaissances par l’imprimerie permet aux idées nouvelles de se répandre plus rapidement. Certain européens ont l’impression de vivre un nouvel Age-d ’or et une renaissance exprimé pas les Arts.
Né en Italie au XVè siècle, étendu à l'Europe des villes au siècle suivant, l'humanisme est un mouvement de pensée qui, tout en redécouvrant les textes de l'Antiquité, propose une nouvelle conception de l'homme et de l'univers. Les humanistes pensent que l'homme est capable de s'améliorer grâce à l'instruction, la culture, la compréhension du monde. Ils s'intéressent à toutes les formes de la connaissance tel que les mathématiques, l’astronomie, la philosophie, la médecine, la théologie et souhaite une éducation qui développe la liberté de chacun. Après l’invention de l’imprimerie par Gutinberg, celle-ci permet, à partir du milieu du XVè siècle, une large diffusion de la culture et des idées des humanistes.
Même si de nombreux humanistes sont chrétiens, comme Erasme de Rotterdam, le mouvement humaniste critique les moeurs du clergé et oppose sa vision de l'homme et sa conception de l'éducation à celle de l'Eglise. A la même période, le théologien allemand Marthin Luther refuse de reconnaître l'autorité du pape, condamne les pratiques de l'Eglise et propose une réforme de la pratique religieuse. Le protestantisme né. L'humaniste français Jean Calvin reprend ses idées et développe la théorie en France. L'Eglise catholique réagit: le concile de Trente (1545-1563) condamne les thèses protestantes et prend des mesures pour rétablir la discipline du clergé. Au XVIè siècle, l'Europe est divisée: au nord et au centre, l'Europe protestante; au sud, l'Europe catholique.
L’entourage des rois et des princes se modernise, le prince, le courtisan et l’artiste en deviennent une figure emblématique. Les princes et les rois s’intéressent aux

en relation

  • Humanisme et renaissance
    1070 mots | 5 pages
  • Humanisme et renaissance
    824 mots | 4 pages
  • Humanisme et renaissance
    739 mots | 3 pages
  • Humanisme et Renaissance
    1000 mots | 4 pages
  • Humanisme et renaissance
    368 mots | 2 pages
  • Renaissance Et Humanisme
    572 mots | 3 pages
  • Humanisme et renaissance
    2832 mots | 12 pages
  • Humanisme et renaissance
    279 mots | 2 pages
  • Humanisme et renaissance
    3433 mots | 14 pages
  • Humanisme et renaissance
    851 mots | 4 pages