Hxf, fgh, hg, gh, g

863 mots 4 pages
Management Chap 1 : La logique entrepreuneuriale et la logique managériale

I ) La logique entrepreuneuriale, un état d'esprit et une démarche

A ) Entrepreneuriat et logique entrepreneuriale

1 ) L'entrepreneur selon Schumpeter
Pour Schumpeter, un entrepreneur est un agent éco. dont la fonction est d'exécuter de nouvelles combinaisons de production (des nouveaux objets de conso, des nouvelles méthodes de production, de nouveaux marchés, nouveaux types d'organisations industrielles).
Pour réaliser ses nouvelles combinaisons, il faut être capable de percevoir les opportunités, les exploiter et en tirer de la valeur.

2 ) Une définition de l'entreprenariat
Cela correspond à la faculté d'identifier et de faire fructifier une valeur marchande en faisant coincider une innovation et un besoin. L'esprit entreprenariale à pour qualité :
- La prise de risque
- L'esprit d'initiative
- La force de conviction
- La pugnacité (tenacité)
Il faut aussi savoir voir le changement arrivé et repérer les opportunités de développement, créer le besoin.

3 ) La logique entrepreunariale
La détection et l'exploitation d'opportunité est un processus complexe.
Les oppor. peuvent mettre sur un marché, il faut alors les exploits pour créer de la valeur.

4 ) Entrepreunariat et création d'entreprise
- La création pur (à partir de rien)
- La création par essainage (créer d'autres entreprises pour collaborer)
- La création de franchiser (Total, La poste, ...)

B ) De la logique entraprenariale au processus entrepreneuriale

1 ) Les moteurs de processus entreprenarial
L'investissement: engage de diverses ressources, financier, humain, matériel, connaissance, en temps et en compétence propre à l'entrepreneur.
La combinaison des ressources et des compétences
L'innovation peut répondre au besoin du marché (un nouveau produit qui n'existe pas ou alors qui a des caractéristiques nouvelles, un nouveau service fondé sur un savoir

en relation

  • Baccalaur At Professionnel Ann E 2012
    195000 mots | 780 pages