Hygiene de l'assasin

519 mots 3 pages
Le célèbre romancier Prétextat Tach est atteint du syndrome d’« Elzenveiverplatz », cancer des cartilages (il s’agit d’un nom de syndrome imaginaire, inventé par l’auteur), et n’a plus que deux mois à vivre. Aussitôt, nombre de journalistes s’empressent de recueillir auprès de Tach le témoignage qui tiendra lieu de scoop. Mais après les premières interviews, le lecteur s’aperçoit que Tach est un obèse mâtiné d’un misanthrope de la pire espèce, acerbe, intolérant, provocateur et misogyne, qui ne supporte en rien les questions qui lui sont posées sur sa vie privée et pousse l’audace jusqu’à diriger lui-même les débats et enfoncer ses victimes de la presse dans une mare d’écœurement. Ainsi, tous les entretiens tournent court, laissant sur leur faim les candidats au scoop, jusqu’à ce qu’une personne inconnue des précédents s’impose à son tour comme l’hôte d’infortune du romancier. Mais là, il s’agit d’une femme. Avant elle, les journalistes n’étaient que des hommes. Dès lors, l’entretien prend la forme d’un affrontement entre la journaliste et le lauréat du prix Nobel de littérature, où celle-ci va défier, dans un huis clos imprégné de mystères, la misogynie ordurière de Tach et parvenir à se faire accepter. Peu à peu, au fil des questions et des réponses, Tach se voit confronté aux démons de sa vie d’autrefois."Pretextat Tach, quatre-vingt trois ans, auteur de vingt deux romans et prix Nobel de la Littérature n'a plus que deux mois à vivre. Vieil acariâtre, obèse , misogyne et misanthrope, il est sollicité par une foule de journalistes venus du monde entier pour l'interviewer. Chacun souhaite obtenir un entretien exclusif avec cet homme qui, atteint du redoutable syndrome d'Elzenveiverplatz, va bientôt mourir du cancer des cartilages ; une maladie très rare dont seuls une dizaine de bagnards incarcérés pour violences sexuelles suivies d'homicides , auraient été atteints. Seuls cinq journalistes seront sélectionnés pour interviewer l'irascible Pretextat. Les quatre

en relation

  • Vth(rhjrtju
    3831 mots | 16 pages
  • Inscription
    569 mots | 3 pages
  • Amélie nothomb
    3987 mots | 16 pages