Hymne à la beauté, baudelaire

Pages: 7 (1697 mots) Publié le: 18 novembre 2012
Commentaire Hymne à la beauté de Baudelaire.

Commentaire

À sa question intiale, «Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme, ô Beauté?» Baudelaire donna une réponse qui varia selon les époques. Il avait placé d’abord, dans ‘’Les fleurs du mal’’, un sonnet intitulé ‘’La Beauté’’, qui datait de 1844-1845 et où il la symbolisait par une statue impassible, la considérait comme une imagedes «clartés éternelles».
‘’Hymne à la Beauté’’, poème formé de sept quatrains d’alexandrins à rimes croisées, qu’il composa dans la dernière période de sa vie, qui fut publié le 15 octobre 1860, dans ‘’L’artiste’’, et qui n’apparut que dans la seconde édition des ‘’Fleurs du mal’’, présenta une conception plus moderne de la beauté, plus inquiétante aussi, en accord avec I'inspiration même durecueil.
Montrant la fascination qu’elle exerce sur lui, il la présente d’abord comme ambiguë et contradictoire, à la fois divine et satanique, ce caractère double entraînant une équivoque qui est poursuivie tout au long du poème, produisant le sentiment du gouffre, un vertige. De plus, l’identifiant à la Femme, par une fusion artistique très réussie, il craint de s’y perdre. Mais, finalement, ilvoit en elle le moyen d’accéder à l’Infini, d’échapper au spleen.

Dans la première strophe, Baudelaire, pour qui la beauté se présente d'emblée comme un mystère qu'il ne cesse d'interroger, s’adresse à elle pour chercher d'abord à cerner son origine. Que ce soit du «ciel profond» ou de «l’abîme», elle émergerait toujours d'une vastitude. On constate, au vers 2, qu’il la personnifie ; qu’à son«regard, infernal et divin» (ces deux mots étant rapprochés par le son «in») sont attribués deux qualités fondamentalement antithétiques, cette ambivalence et cette ambiguïté («confusément») étant confirmée au vers 3 par les conduites contraires qu’elle inspire («le bienfait et le crime»). Il apparaît quelque peu étonnant qu’ensuite il puisse, d’une façon quelque peu didactique, la «comparer au vin»,la considérer donc comme un autre «paradis artificiel», comme l'alcool ou la drogue, pouvant procurer une ivresse qui puisse lui faire oublier son malheur.
On remarque le jeu des rimes, «crime» répondant à «abîme» et, à la façon de Rabelais, «vin» répondant à «divin».

La deuxième strophe poursuit d’abord l’évocation du «regard» par cet «œil» qui reflète des moments symboliques qui sont,encore une fois, opposés : «le couchant et l’aurore». Puis, par une sorte de correspondance, le poète passe aux «parfums» qui lui furent toujours si chers, et, comme il les compare à «un soir orageux», on retrouve bien les parfums «corrompus» du sonnet ‘’Correspondances’’. L’allégorie qu’est la Beauté devient bel et bien une femme ; en effet, lui sont prêtés des «baisers» au pouvoir extraordinaire,puisqu’ils sont comme un «philtre», un breuvage magique destiné à inspirer l’amour. La comparaison de la «bouche» avec «une amphore» est moins claire (peut-être simplement appelée par les allitérations en «b» et en «f»), celle-ci n’étant qu’un vase antique sans caractéristique spéciale ; on peut cependant la supposer comme remplie d’un liquide semblablement magique qui transforme les êtres dans uneautre antithèse : «le héros» devient «lâche» et «l'enfant courageux».

Au début de la troisième strophe, la question initiale, revêtant un caractère obsessionnel, est posée de nouveau par le poète de façon presque identique, les deux termes antithétiques, «gouffre noir», qui répète «abîme», et «astres», qui répète «ciel profond», étant toutefois placés dans l’ordre inverse, et une oppositionentre les ténèbres et la lumière apparaissant. On peut aussi voir dans ces deux origines de la beauté deux sources de l’inspiration : vient-elle du «gouffre noir» qu’est le monde intérieur, l’inconscient même, ou vient-elle d’un monde supérieur, d’une puissance divine?
Cette question du vers 9 étonne d’autant plus qu’au vers suivant Baudelaire passe à un tout autre sujet. Cette créature féminine...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • "hymne a la beauté " baudelaire
  • Hymne a la beauté, baudelaire, commentaire de texte
  • Hymne à la beauté, charles baudelaire commentaire composé
  • Hymne la Beauté Baudelaire
  • Hymne à la beauté commentaire
  • Hymne a la beauté
  • Hymne à la beauté
  • Hymne à la beauté

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !