Hypathie acte ii : francais

495 mots 2 pages
Mme Carmen Coguaro, agita sa tête de droite à gauche et soupira
-Vous me désolez, les enfants. Vous flagellez de cette façon me rend bien triste. Car vous pensez toujours aux notes et non à ce que vous vivez.
Vous ne vous souviendriez plus de vos notes de dissertation mais plutôt d’un livre, d’une pièce ou d’un film qui vous a envouté.

Mme Carmen Coguaro s’arrêta de parler et ses yeux se perdirent dans le vague.
-Je pensais justement à un film fabuleux avec Isabelle Adjani, comment se nomme t-il…
Mme Carmen Coguaro posa son stylo sur le bore des lèvres et murmura « je ne m’en souviens plus ».

-Commencez, Raphaël
La porte s’ouvrit…
L’élève porta à la main le cahier de texte qu’il déposa sur le bureau du professeur. Puis il s’assit à sa place dans le silence totale et sous le regard de tous ces camarades.

SCENE 3
Mme Carmen Coguaro, Raphaël Ronen et les autres élèves de la classe.

Mme Carmen Coguaro, regarda du coin de l’œil l’élève en question
-Avant cette interruption fâcheuse, Raphaël nous présente son exposé.
Raphaël Ronen
-Il y a 2 semaines, je ne connaissais même pas le nom d’Hypatie.
Hypatie est très peu connu de nos jours car tous ces écrits ont été détruits lors de l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie en -47.
Nous la connaissons qu’à travers d’autres auteurs comme à travers la correspondance de Synésios de Cyrène, par le philosophe Socrate, qui nous décrypte son caractère. Par les écrits de Damascius et par Jean évêques copte de Nikiu en Egypte, il prend toujours le partie de l’évêque Cyrille fondateur de l’église copte.(Pause)

Il cherche un document
Raphaël Ronen,montre deux documents.
-Au XVIII siècle,Hypatie est mentionné dans le dictionnaire philosophique de Voltaire.

Elle est citée dans l’article sur l’Eclectisme de l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert.
Il affiche une image au tableau.
-Ce tableau se nomme l’Ecole d’Athènes, peint aux 16 siècles par Raphaël,(indiqua de ce doigt un personnage)
.D’après

en relation

  • Construire avec le peuple
    58277 mots | 234 pages
  • le role de la littérature
    134049 mots | 537 pages
  • gustave flaubert beauvart et pecuchet
    100617 mots | 403 pages