Hystérie

1095 mots 5 pages
hystérie Névrose caractérisée par le polymorphisme de ses manifestations cliniques.

La phobie appelée parfois hystérie d'angoisse, doit être distinguée de l'hystérie de conversion. Cette dernière se distingue classiquement par l'intensité des crises émotionnelles et la diversité des effets somatiques, qui tiennent la médecine en échec.

L'hystérie dans la première topique freudienne Freud se dégage d'abord d'une conception innéiste et adopte l'idée d'une névrose acquise. Il pose le problème étiologique en termes de quantité d'énergie : l'hystérie est due à un "sur-plus d'excitation". Dans les : "Etudes sur l'hystérie" (1895), la parenté du mécanisme psychique des phénomènes hystériques avec la névrose traumatique est affirmée : "la cause de la plupart des symptômes hystériques mérite d'être qualifiée de traumatisme psychique." Le souvenir de ce choc, devenu autonome, agit alors à la manière d'un "corps étranger" dans le psychisme : "C'est de réminiscences que souffre l'hystérique." En effet, l'affect lié à l'incident causal n'a pas été abréagi, c'est-à-dire n'a pas trouvé de décharge d'énergie par voie verbale ou somatique, parce que la représentation psychique du traumatisme était absente, interdite ou insupportable. La scission du groupe de représentations incriminées constitue alors le noyau d'un "second conscient" infiltrant le psychisme lors des crises ou innervant une zone corporelle par un symptôme permanent : névralgie, anesthésie, contracture, etc. Le mécanisme de défense présidant à la formation du symptôme hystérique est qualifié alors de "refoulement d'une représentation incompatible avec le moi". freud affirme parallèlement que le traumatisme en cause est toujours lié à une expérience sexuelle précoce vécue dans le déplaisir, y compris chez les jeunes garçons, ce qui libère l'hystérie de son attache exclusivement féminine.

La deuxième topique freudienne Les problèmes rencontrés dans la cure amène Freud à la mise en

en relation

  • Hystérie
    262 mots | 2 pages
  • Hystérie
    2277 mots | 10 pages
  • Hystérie
    1180 mots | 5 pages
  • Hystérie masculine
    5312 mots | 22 pages
  • Hysterie masculine
    15270 mots | 62 pages
  • Hystérie: cas de katharina
    8168 mots | 33 pages
  • Hystérie de dora par freud
    3576 mots | 15 pages
  • Artcile en anglais ciche de lecture sur hystérie
    747 mots | 3 pages
  • Fiche sur l'hystérie de conversion - psychologie clinique et psychopathologie (cours master 1 psychologie)
    1120 mots | 5 pages
  • Germinie lacerteux
    3043 mots | 13 pages