IGNORANCE

Pages: 12 (5099 mots) Publié le: 20 octobre 2015
L’ARITHMETIQUE DE L’EMIGRATION SELON MILAN KUNDERA 1

ANA PAULA COUTINHO MENDES
Universidade do Porto
amendes@letras.up.pt

Résumé: Émigrant tchèque, naturalisé français depuis 1981, et ayant commencé à écrire
directement en français à partir de 1995, Milan Kundera est un des exemples les plus réputés
de l’incorporation de voix migrantes au sein de la littérature française actuelle. Prenantcomme
point de départ le roman L’Ignorance que Kundera a publié en 2003, nous essayons de mettre
en équation les traits de cette « arithmétique de l’émigration » sur laquelle l’auteur a digressé
dans Les Testaments Trahis, sous la forme d’un exercice d’application dont le résultat équivaut
aussi à un essai d’auto-référence différée.

Abstract: Milan Kundera, a Czech emigrant, naturalized French in1981, who has been
writing in French since 1995, is one of the most famous examples of the migrant voice’s
incorporation in current French literature. Taking his novel L’ignorance, published in 2003, as a
starting point, we try to articulate the traces of the “ arithmétique de l’émigration” (emigration’s
arithmetic) that the author developed in Les Testaments Trahis as a kind of exercise ofapplication the results of which also represent an essay of auto-reference deferred.

Mots-clé: Kundera, exil, littérature et émigration, mémoire
Keywords : Kundera, exil, literature and emigration, mémoire
1

Cette communication a été écrite au sein du projet “Interidentidades”, de L’Instituto de Literatura
Comparada Margarida Losa de la Faculté de Lettres de Porto, une I&D subventionnée par FCT, à lasuite
du "Programa Operacional Ciência, Tecnologia e Inovação (POCTI), Quadro de Apoio III (POCTI-SFA-18500).

97

Ana Paula Coutinho Mendes

- Que viens tu faire dans mon pays ?
- De tous les pays, le tien m’est le plus cher.
- Ton attachement à ma patrie ne justifie pas ta
permanente présence parmi nous.
- Que me reproches-tu ?
- Étranger, tu seras, toujours, pour moi un
étranger.
- Ta place estchez toi et non ici
- Ton pays est celui de ma langue.
- Derrière la langue, il y a un peuple, une nation.
- Quelle est ta nationalité ?
- Aujourd’hui, la tienne.
- Un pays est d’abord une terre.
- Cette terre est aussi, dans mes mots. Mais je le
confesse, elle n’est pas la mienne
- (…)
Edmond Jabès

Je commencerai par faire état de ce qui m’a amenée à me pencher sur l’œuvre
de Milan Kundera : jem’intéresse aux virtualités et aux vicissitudes interculturelles de
la francophonie (sans doute devrais-je plutôt dire de la francographie 2 ) des écrivains
migrants, c’est-à-dire de ceux qui ont adopté et utilisé dans leur écriture littéraire la
langue française (notamment, Hector Bianciotti, Nancy Houston, Andréi Makine, Milan
Kundera, Vassilis Alexakis et, avant eux, Cioran, Julien Green, Ionesco,Beckett ou
Jabès) ; en raison d’occurrences biographiques, ces auteurs se distinguent d’autres
écrivains francophones, nés ou éduqués sous l’empire colonial français et / ou dans un
pays ayant le Français comme langue officielle.
Certains confondent francophonie littéraire et littératures coloniales ou postcoloniales 3 , cette conception excluant donc la littérature belge et suisse d’expressionfrançaise 4 . De même, il est rare que l’on rattache au domaine de la francophonie
littéraire une francophonie culturelle, d’ordre affectif, propre à quelques élites qui ont
adopté la langue française en marge de toute plateforme politique ou associative.
Néanmoins, en 1995, dans son étude intitulée Poétiques francophones, Dominique
Combe attirait déjà l’attention sur une francophonie d’EuropeCentrale et Orientale,
citant des cas d’auteurs originaires de ces contrées qui ont adopté la langue française
pour des raisons strictement personnelles (Combe, 1995 :6). Cependant, dans une
proposition plus récente (2003) concernant le «système littéraire francophone», les
souscripteurs respectifs (Pierre Halen, Sylvie Dambre, Charles Bonn, Xavier Garnier)
éliminaient dudit système les écrivains...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ignorance
  • Ignorance et ruse
  • Ignorance et étonnement
  • l ignorance est elle un mal
  • Savoir et ignorance
  • Ignorance occidentale
  • Savoir et ignorance
  • Ignorance et croyance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !