Ihy iuh iu pig

2024 mots 9 pages
Etude de l’incipit de L’Assomoir de ZOLA

INTRODUCTION

L’extrait constitue l’incipit de L’Assommoir, il doit donc fournir les informations et les repères nécessaires au lecteur. On étudiera comment Zola met ici en œuvre les différentes règles de l’incipit romanesque. L’importance de procurer des indications au lecteur est aussi une exigence qui caractérise le roman naturaliste qui veut que le narrateur s’efface et donne l’impression que les faits sont livrés en toute objectivité. Cette ouverture accorde beaucoup de place à la description : elle marque l’effacement du narrateur pour laisser place à une transmission de point de vue du personnage.

I. L’incipit romanesque

Le roman commence par "Gervaise" pour attirer l’attention du lecteur sur le personnage principal. Zola ne fais que par l’appelé par son prénom . On parle aussi de " Lantier " pour le rendre familier. Ainsi, dès le commencement de la première ligne, Gervaise et Lantier nous paraissent comme les personnages importants de l’action. Le lecteur rentre dans un univers de réel . Il y a une absence de description physique des personnages. Le temps utilisé ici est le plus-que-parfait , ce qui sert à exprimé que l’action avait déjà commencé. On voit immédiatement que Gervaise est une femme désespérée : c’est une femme au foyer qui a souvent les joues trempées de larmes. Elle se sent abandonnée par Lantier. Ils vivent dans un logement à la ville, qui n’est pas proprement le sien. Zola effectue un gros plan sur les enfants pour touché le lecteur. Tous ces éléments créent une sorte de pathétique et sont une amorce du schéma narratif, car Gervaise doit faire face à l’abandon de Lantier

" brunisseuse "nous montre qu’ici nous somme dans un quartier populaire de Paris. Gervaise appartient donc au milieu ouvrier. Le boulevard extérieur est un quartier dangereux de Paris (boulevard de la Chapelle, de Rochechoir). Gervaise vit donc dans un quartier bien réel de Paris. Tous les noms comme "

en relation