Iiieme internationale

4571 mots 19 pages
Histoire contemporaine

« Appel de Lénine et Trotski pour la formation de l’Internationale communiste »,
24 janvier 1919 (source : Soviet Documents on Foreign Policy, Londres, 1951, pp. 136-137.)

« Appel de Lénine et Trotski pour la formation de l’Internationale communiste »,
24 janvier 1919 (source : Soviet Documents on Foreign Policy, Londres, 1951, pp. 136-137.)

Nous réfléchirons, à travers l’étude de cet appel, sur le projet de création de la Troisième Internationale qui est exposé par Lénine et Trotski. Le constat qui est ici fait par le parti bolchevique reflète-t-il réellement la situation des partis de Gauche en Europe au lendemain de la guerre ? La théorie de l’effondrement du système capitaliste et de l’instauration de l’Etat prolétarien et d’une société sans classe, dirigée par des prolétaires, est-elle vraiment réalisable dans l’Europe d’après-guerre ? De ce fait, cet appel doit-il simplement être considéré comme un document propagandiste, devant permettre l’adhésion la plus large à la Troisième Internationale ou les théories exposées par Lénine et Trotski sont-elles vraiment applicables dans les sociétés occidentales ?

I. LE CONSTAT DE LENINE ET TROTSKY : FONDER LA TROISIEME INTERNATIONALE

A) La faillite des parties socialistes et sociaux démocrates et la rupture avec la Deuxième Internationale
B) La victoire des bolcheviks et l’échec du Gouvernement provisoire en Russie
C) Une nécessité pour la préparation et l'organisation des luttes révolutionnaires

II. LA JUSTIFICATION DE LA CREATION D’UNE NOUVELLE INTERNATIONALE : LE CONTEXTE D’APRES-GUERRE ET L’ELAN REVOLUTIONNAIRE

A) La crainte d’une réaction des Etats capitalistes
B) La menace d’un rassemblement socialiste face au communisme
C) Tirer parti des expériences des différents partis communistes et du potentiel révolutionnaire de la crise européenne d’après guerre

III. LES FONDEMENTS DE LA TROISIEME INTERNATIONALE : ENTRE HYPOTHESES ET CONFUSIONS

A) L’idée de mettre fin

en relation

  • Les causes de l’échec du parlementarisme sous la iiième et la ivème républiques
    1764 mots | 8 pages
  • III ème et IV ème République Française
    486 mots | 2 pages
  • Dissertation histoire, la gauche et le congrés de tours
    2085 mots | 9 pages
  • Réformer le parlementarisme dans l'entre-deux-guerres
    1153 mots | 5 pages
  • jyfyrufr
    2005 mots | 9 pages
  • Le président de la république et le président du conseil sous la iiième et iv ème république.
    1690 mots | 7 pages
  • Le Président de la République sous les IIIème et Vème Républiques françaises
    2854 mots | 12 pages
  • economie
    6000 mots | 24 pages
  • Dissertation
    3883 mots | 16 pages
  • Dissertation discours de bayeux
    1298 mots | 6 pages