Il etait une fois

Pages: 6 (1253 mots) Publié le: 9 octobre 2012
Alice PEERE

Seconde 2 Lyc ée Montchapet

LE CHAT NOIR

Mademoiselle Olympia sortit de derrière le paravent tout juste vêtue d’un châle épais qu’elle tenait autour d’elle. Ce châle dévoilait ses épaules rondes et douces, et sa peau semblait si lumineuse qu’on eût dit qu’elle était éclairée de l’intérieur tant elle semblait irradier. La bouche sèche, je serrai plus fort mon pinceau etm’efforçai de paraître professionnel. En réalité, rien ne m’intimidait plus que cette femme et cette peau irréelle que j’allais devoir coucher sur la toile rigide de mon châssis. Lui tendant le bras, je conduisis Mlle Olympia jusqu’au divan. Elle me sourit et me sembla si forte et assurée qu’elle avait l’air d’irradier encore plus ; et quand elle s’allongea et que sa domestique lui retira avecdélicatesse son châle, alors m’apparut toute la splendeur de son corps. Il me semblait que sa chair avait été sculptée dans la plus belle des matières, une soie moelleuse, fondante et ferme à la fois. Ce pied dodu, cette main fine, ce sein rond, tout en elle évoquait la grâce. « Quelle femme, quelle déesse ! » songeai-je, émerveillé. Mlle Olympia eut un petit rire qui me sortit de ma rêverie, et je rougis enm’apercevant qu’elle m’observait d’un air amusé. Pour me donner une contenance, j’attrapai ma mine de fusain et commençai mon croquis. Cet après-midi là, la lumière était exceptionnelle et illuminait son grain de peau laiteux d’une façon si extraordinaire que je me demandai si je n’étais pas en train de rêver. De plus, la domestique avait eu l’excellente idée d’apporter un bouquet de fleurs.Celui-ci contrastait admirablement avec la couleur des tentures du fond de la pièce. Pour la remercier de cette initiative, je décidai d’intégrer la servante au tableau, et Mlle Olympia parut apprécier mon idée. Je peignis des heures durant, sous le regard attendri de mon modèle. Lorsque la lumière décrut et se transforma en coucher de soleil, je reposai mon pinceau, épuisé. La servante ramena lechâle et Mlle Olympia se couvrit avec pudeur. Elle s’avança vers moi, un peu gênée, bien que son regard pétillât d’audace, puis me questionna : « Resterez- vous dîner avec nous ? Mon agent et moi serions ravis de vous avoir à notre table. » Elle me précisa qu’elle était actrice d’opérette, mais je l’entendis à peine. L’œil ébloui par sa beauté et son esprit que je devinais fin et charmeur, je sus quej’étais amoureux. Cette demoiselle à la peau d’albâtre m’avait envouté, avait pris mon cœur avec une facilité déconcertante ; fou de joie, je m’écriai : « Avec plaisir, mademoiselle ! »

J’habitais loin de la résidence de Mlle Olympia ; elle m’avait donc proposé de venir loger dans une petite chambre d’ami le temps de la réalisation du tableau. J’avais accepté, et c’est ainsi que j’eus tout leloisir de faire plus ample connaissance avec mon modèle. Olympia –car c’était en réalité son prénom- était d’excellente compagnie. Nous devînmes très vite des amis intimes, et elle prenait de plus en plus de plaisir à poser pour moi. Elle me couvait d’un regard tendre tandis que j’apposais mes grands aplats de peinture. Le tableau avançait bien ; et parfois je me surprenais à espérer qu’un problèmetechnique se présente pour retarder l’achèvement de mon œuvre. Mais hélas, hormis un manque de peinture, je ne voyais rien qui puisse remplir cette mission. Un jour que j’attaquais avec entrain le décor de la pièce à la peinture à l’huile, une petite curieuse s’invita sur le lit où posait Olympia. Je n’aperçus au départ qu’un mouvement furtif, comme une vague noire dans la pénombre du fond de lapièce. Je mis cet effet d’optique sur le compte de mon manque de sommeil ; mais je compris bien vite que nous étions observés. Deux petits yeux ambrés et facétieux semblaient me demander la permission

de rester dans ces draps chauds et accueillants. Lâchant mon pinceau, je m’approchai du lit et le chaton noir vint se frotter contre mon genou. Olympia lui gratta la tête et expliqua : «...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Il était une fois..
  • Il etait une fois
  • Il était une fois
  • Il était une fois
  • Il était une fois
  • Il était une fois.
  • il est etait une fois fois
  • Il était une fois

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !