Il vaut mieux se perdre dans sa passion plutôt que de perdre sa passion.

Pages: 5 (1076 mots) Publié le: 28 novembre 2012
Octobre 2012

Dissertation

« Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit ». Seuls les fous sont donc raisonnés ? Non, bien sûr. Les passionnés, les amoureux, les supporters,... eux aussi le sont !
Il vaut mieux, selon Denis Robert, se perdre dans sa passion que de perdre sa passion. Il vaut donc mieux nous laisser guider par celle-ci, quitte à se retrouver dans un chemin bosselé etboueux. Quel est le risque de s'y perdre ? Une passion peut-elle être néfaste ? En revanche, que peut-elle nous apporter ? Et est-il important pour l'être humain d'avoir des passions dans la vie ? Peuvent-elles aider à se construire soi-même ?
Nous tenterons donc une réaction face à cette idée, et en dégagerons les éléments importants. Nous analyserons d'abord l'emprise qu'ont les passions surl'âme, et tenterons ensuite de prouver que celles-ci sont indispensables.

Premièrement, c’est par l’activité des passions que notre raison se construit. Nous cherchons à connaître parce que nous désirons jouir, et il n’est pas possible de concevoir pourquoi celui qui n’aurait ni désir ni crainte se donnerait la peine de raisonner. Les passions, à leur tour, tirent leur origine de nos besoins, etleur progrès de nos connaissances, car on ne peut désirer ou craindre les choses que sur les idées qu’on peut en avoir. Et comme nous dit Diderot : « La raison sans passion n’est qu’un roi sans sujet. ».

Par après, lorsque l'homme perd sa passion, il perd son énergie vitale. Et s'il perd cette énergie, il va alors se contenter de fonctionner comme une machine, comme un robot. Ainsi, enpsychiatrie, on a repéré la « pensée opératoire » dont sont atteints les sujets qui ne peuvent plus imaginer ou fantasmer. Par ailleurs, la plainte la plus fréquente entendue aujourd’hui dans les consultations psy n’est plus celle des temps de Freud : « Docteur, j’ai trop de pulsions, je n’arrive pas à les maîtriser », mais « Docteur, je ne sens plus rien ». Les psychiatres américains nomment cettepathologie « LSD » : lack of sexual desire (manque d’énergie, de désir, de passion). Rousseau fut du même avis : « Malheur à qui n'a plus rien à désirer. ».

Pour finir, la passion est une énergie positive, un principe d'action, c'est le contraire de la passivité. Car si l'on n'éprouve plus de passion, on n'a plus de désir et on tombe dans l'inaction. La passion du supporter est ce qui traduit sonenthousiasme. Son attachement pour son équipe est encore du domaine de la raison. Mais lorsqu'il veut le manifester, l'exprimer, il fait preuve de passion. C'est exactement ce que dit Hume lorsqu'il affirme que « la raison est et ne peut être que l'esclave des passions ». Pour gagner une partie d'échecs, pour gagner les faveurs de la femme que l'on aime, il nous faut un principe d'action qui nouspousse à gagner, à aimer, à conquérir. Rejeter nos passions, essayer de les étouffer, les attaquer « à la racine, c'est attaquer la vie à sa racine », comme nous dit Friedrich Nietzsche.

Toutefois, il est essentiel de marquer que passion rime avec tentation et que, sans le mal, le bien n'existerait pas.

Tout d'abord, se perdre dans sa passion peut s'avérer être dangereux. Prenons commeexemple la passion amoureuse. En effet, imaginons une personne folle amoureuse. Quand elle se lève le matin et quand elle se couche le soir, ses pensées son pour son (sa) bien-aimé(e). Si cet amour dure, la passion avancera. Le danger ici est d'avancer seul. Avancer seul, c'est ne plus être soi-même, s'oublier, prendre des décisions importantes sans réfléchir et ne plus voir la réalité. Et c'est à cestade que cette passion devient dangereuse, quand la personne prendra des décisions graves qu'elle devra assumer seule.

Ensuite, dans l'Antiquité, comme dans la mythologie grecque, la passion est synonyme de déraison. Effectivement, les désirs sont considérés comme des passions qui viennent du corps et que l'homme doit maîtriser et dépasser s'il veut accéder à la sérénité qui constitue le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mieux vaut se perdre dans sa passion que de perdre sa passion
  • Mieux vaut t'il se perdre dans la passion qu'avoir perdu toute passion
  • Vaut il mieux se perdre dans la passion, qu'avoir perdu toute passion?
  • Se perdre dans la passion ou perdre tte passion ?
  • Vaut-il mieux changer ses désirs plutôt que l'ordre du mone?
  • Vaut il mieux se liberer de ses desirs plutot que de l'ordre du monde ?
  • Vaut-il mieux vaincre ses désirs plutôt que l'ordre du monde ?
  • Vaut-il mieux changer nos desirs plutot que l'ordre du monde ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !