Il n'y a pas d'amour heureux

687 mots 3 pages
Les poètes et la guerre : quelle place pour l’engagement ? Divers grands thèmes ont toujours alimenté la poésie et plus ou moins inspirés les poètes. Parmi eux, l’amour, la mort, la fuite du temps ou encore la nature. Mais qu’en est-il de la poésie de circonstance ? Friedrich Hölderlin, philosophe et poète lyrique du XVIIIème siècle, s’est interrogé : « A quoi bon des poètes en temps de détresse ? ». En effet, au cours de certaines périodes, les poètes ont été écrasés par la violence de la réalité historique et ont nourri leur art de leurs revendications. Cette poésie de circonstance, ou poésie engagée, s’est notamment développée durant la seconde guerre mondiale. Mais alors, si la poésie engagée ne s’inscrit pas dans une volonté purement esthétique, est-elle pour autant à bannir ?

La poésie engagée est avant tout, pour les générations futures, un extraordinaire témoignage d’une époque particulière à tout point de vue. Elle rapporte avec sincérité et de façon intacte, toute une atmosphère chargée de souffrance et de douleur. Durant la seconde guerre mondiale, des poètes tels que Louis Aragon, Robert Desnos ou Paul Eluard ont exercé leur art, tant par vocation que par désir de résistance. Leurs poèmes nous rapportent des faits historiques intéressants et nous permettent de décoder une période sombre de l’Histoire. Ainsi, le poème Demain de Desnos nous plonge dans l’ambiance oppressante et destructrice de la guerre, aussi, nous apprenons les idéaux de la Résistance dans Deux poètes d’aujourd’hui de Paul Eluard, et le danger représenter par l’engagement résistant nous saisit dans Un homme est mort. Ces poèmes nous sont parvenus et, sans eux, qu’aurions-nous pu comprendre du combat des résistants ? Sans doute, la poésie a été le meilleur moyen pour ces poètes de nous transmettre la complexité de leur époque.

Plus qu’un témoignage, la poésie s’est révélé être, en ces temps difficiles, une arme indispensable. Son langage équivoque et ses procédés l’ont rendu

en relation

  • Il n'y a pas d'amour heureux
    337 mots | 2 pages
  • Il n'y a pas d'amour heureux
    530 mots | 3 pages
  • Il n'y a pas d'amour heureux
    2530 mots | 11 pages
  • Il n'y a pas d'amour heureux
    2073 mots | 9 pages
  • Il n’y a pas d’amour heureux
    579 mots | 3 pages
  • Synthèse il n'y a pas d'amour heureux
    451 mots | 2 pages
  • Il n'y a pas d'amour heureux. aragon: analyse
    1886 mots | 8 pages
  • Commentaire sur il n'y a pas d'amour heureux de louis aragon
    747 mots | 3 pages
  • Commentaire composé "il n'y a pas d'amour heureux" aragon
    1281 mots | 6 pages
  • Stratégie d'entreprise renault
    2222 mots | 9 pages