Il y a cent ans : les vrilles de la vigne

Pages: 6 (1422 mots) Publié le: 19 décembre 2012
Il y a cent ans... Les Vrilles de la Vigne
Il y a cent ans naissait une écrivaine. Non que les femmes eussent attendu Colette pour écrire ni même pour publier. Le tournant du siècle, ce qu'on appelle la Belle époque, est riche au contraire en auteures typiques et atypiques, prolifiques parfois : Judith Gautier, Rachilde, Marcelle Tynaire, la célèbre Delly pour ne citer que quelques noms.Certains ouvrages de ces dames exhalent un parfum de scandale, mais c'est la poyaudine Colette qui deviendra, pour plusieurs générations, le parangon de l'émancipation féminine. Colette elle-même a frappé plusieurs coups d'essai; elle a publié (sous le nom de Willy, il est vrai) les Claudine, ainsi que Minne, et Les Égarements de Minne. Les Dialogues de bêtes ont paru, l'un suivant l'autre, à partir de1904. En 1908 donc paraît "Les Vrilles de la Vigne" aux éditions de La Vie Parisienne. Tout Colette - la Colette à venir - est déjà dans ce merveilleux petit livre (quelque quatre-vingts pages seulement): un affranchissement, un style, une priorité à la sensation, une attention aux autres, enfin, une compassion, qui vont permettre à "Colettevilli" de devenir Colette tout court. On connaît cettelégende en forme de gravure chinoise, qui donne au livre son titre: pendant son sommeil, les vrilles de la vigne poussent si vite qu'elles lient les pattes du rossignol. Il a toutes les peines du monde à s'en défaire, et il jure que dorénavant, il ne dormira plus et restera vigilant. Le lecteur, la lectrice n'ont pas de mal à reconnaître dans l'oiseau trop confiant, l'auteure elle-même; dans la planteaccapareuse, son mariage avec Willy et l'embrigadement dans les "ateliers" de celui-ci. Séparée depuis 1906, Colette est bien décidée à voler - c'est le cas de le dire - de ses propres ailes, et elle l'annonce à qui veut bien la lire. Malgré les tournées épuisantes qui sont "l'envers du music-hall", elle s'astreint à écrire régulièrement comme elle le fera dorénavant. Nécessité est mère dediscipline.

Les Vrilles de la Vigne est en effet une sorte de programme où l'on trouve en raccourci tout ce qui va, durant quelque quarante années, occuper la vie et l'écriture de Colette : un style, une façon de regarder le monde, une façon aussi de regarder les autres.
Le style de Colette fera couler beaucoup d'encre : de sérieux critiques à lorgnon iront jusqu'à parler de "sainteté" à son propos.Colette, "sainte du style" ! Et cela vingt ans avant que les femmes aient le droit de vote, un demi-siècle avant que l'une d'elles entre à l'Académie. Or ce style, sans concession, ne dédaignant pas les mots rares et précieux, est caractérisé aussi bien par l'importance accordée à la sensation que par la brièveté - dans le sens où ce mot ne veut pas dire seulement texte court, mais aussi textedense. Cette densité, Colette -qui selon ses propres déclarations s'est plu à flâner en écrivant les Claudine- l'acquiert et la cultive dans le journalisme. Les Vrilles de la Vigne comporte une vingtaine de textes dont la longueur moyenne est donc de moins de quatre pages. On ne sait pas assez que Colette n'écrivit somme toute qu'un petit nombre de romans après ceux de ses débuts, mais des volumesde nouvelles, reportages, et des portraits où elle acquiert une griffe inimitable. Ces volumes, Les Heures longues, La Maison de Claudine, Prisons et paradis, La Femme cachée, La Chambre éclairée (mais on ne peut ici les citer tous) constituent la part la plus personnelle de son oeuvre. Du journalisme, elle retient la concision; elle sait choisir le détail piquant, plus souvent encore la phrasecocasse qui révèle un personnage. Comme lorsqu'après une rupture

douloureuse, une jeune femme laisse échapper "en balbutiant d'une manière puérile : « Je voudrais l'année dernière ! »( L'habitude, in La Femme cachée, 1924) Selon la technique de la nouvelle, genre alors à son apogée et où elle excelle, elle fait de ce détail, de cette réplique, la chute vers quoi concourt infailliblement tout...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les vriles de la vigne
  • Colette les vrilles de la vigne
  • Cent ans de solitude
  • La guere de cent ans
  • La guerre de cent ans
  • cent ans de solitude
  • La guerre de cent ans
  • Qrc guerre de cent ans

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !