illusions perdue de Balzac

2523 mots 11 pages
Honoré de Balzac, est un auteur du XIXe siècle naît le 20 mai 1799 et décédé le 18 août 1850. Paru à partir de 1836, Illusions perdues est l’œuvre capitale de La comédie humaine et a pour projet d'offrir une grande fresque du XVIIIe siècle. L’œuvre décrit l'aventure de deux amis dans la petite province d'Angoulême, l'un est imprimeur et l'autre rêve de devenir écrivain, et il fera pour cela beaucoup de chemin, notamment jusqu'à Paris, qui est le sujet principal de l'auteur en comparaison à la Province. Balzac montre le décalage entre le Paris qui se développe de plus en plus et qui creuse alors un fossé entre la province et la capitale. L'ennui de la Province s'oppose à l'élégance et l'épanouissement de Paris.
P.Berthier, critique littéraire dit : «Le concept de départ d'Illusion perdues est simple: Montrer comment Paris, révélateur sans pitié, étalon et pierre de touche des capacités réelles, dissipe les mirages provinciaux et remet chacun à sa place, en élargissant brusquement un horizon borné.»
Le critique présente le roman de Balzac comme une illustration de son idée de base et oppose deux lieux: Paris et la Province. La province est l'endroit des mirages, donc là où on se fait des illusions, car c'est un endroit petit où l'horizon est ''borné''.
La confrontation des héros avec Paris va bouleverser ou mieux va dissiper les illusions, en remettant chacun à sa place. Paris va être à la fois un révélateur, mais un révélateur sans pitié, donc une expérience très dure. Mais comment Balzac parvient-il à montrer au lecteur le rôle de révélateur que Paris constitue?
L'étude de la ville d'Angoulême dans un premier temps permettra d'analyser la vie en province, avant d'étudier Paris qui joue le rôle de révélateur face à cet environnement provincial d'où viennent les personnages. Enfin les conséquences que la capitale a causées sur les personnages seront exposées.
La ville d'Angoulême représente un environnement fermé où les habitants sont enfermés dans leurs

en relation

  • Balzac - illusions perdues
    359 mots | 2 pages
  • Balzac illusions perdues
    329 mots | 2 pages
  • Balzac, illusions perdues
    868 mots | 4 pages
  • Illusions perdues de balzac
    1306 mots | 6 pages
  • Illusions perdues de balzac
    1680 mots | 7 pages
  • Balzac illusions perdues
    1573 mots | 7 pages
  • Les illusions perdues de balzac
    1919 mots | 8 pages
  • Balzac, les illusions perdues
    1840 mots | 8 pages
  • Illusions perdues, Balzac
    2173 mots | 9 pages
  • Illusions perdues - balzac
    710 mots | 3 pages