Imagination et mémoire

256 mots 2 pages
« L'imagination n'est qu'une mémoire, mais une mémoire active dont le rôle est de déformer pour transformer, de détruire en quelque manière pour reconstruire, d'être inexacte pour être vraie. »
C.F. Ramuz - Remarques. Ed. Mermot, 1941.
A bien des égards, notre imagination est liée au passé, à toutes les expériences que nous avons vécues. Elle s'alimente des images, des sensations, des sentiments de tous les instants de notre vie. Peut-on dès lors la réduire à une mémoire - une mémoire qui serait « active » - ou va-t-elle au-delà de ce concept ? On conçoit que le lien au temps de l'imagination n'est sans doute pas sa seule raison d'être.

1. Les pouvoirs de transformation et de reconstruction que l'imagination offre
2. Examiner l'imagination sous l'angle plus ouvert de la création

L'examen des oeuvres va être ici extrêmement instructif pour mesurer les capacités de l'imagination. La déformation qu'elle opère sur le réel est mise en lumière par Malebranche dans La Recherche de la Vérité. Pour lui, entre sentir et imaginer, il n'existe qu'une différence de degré : dès lors l'imagination va s'introduire dans notre perception, de façon dangereuse parfois, et va déformer la « vérité ». En effet, toutes les traces présentes dans notre cerveau, selon la qualité de ses « fibres », vont influencer notre façon de penser ; et plus elles seront ancrées en nous, moins il nous sera possible d'ouvrir les yeux derrière le masque qu'elles auront mis en

en relation

  • entourage
    8074 mots | 33 pages
  • L'imagination dépend elle de la mémoire?
    1373 mots | 6 pages
  • L'imagination
    679 mots | 3 pages
  • L'imagination
    1139 mots | 5 pages
  • histoire du mobiler
    32359 mots | 130 pages
  • Qu'est-ce que l'imagination ?
    590 mots | 3 pages
  • Imagination
    1529 mots | 7 pages
  • Friedrich nietzsche
    726 mots | 3 pages
  • Lla reine des faculte
    1155 mots | 5 pages
  • Discours préliminaire
    1178 mots | 5 pages