Immigration

411 mots 2 pages
[...] Les ponts entre les deux rives de la migration sont encore à construire. La sociologie émanant des pays d’émigration nous offre de plus en plus de monographies sur les causes de départ (précarité, catastrophes naturelles, absence de démocratie, conflits locaux , projets de consommation, survie des communautés domestiques). Toutefois, l’étude des liens et des flux entre pays de départ et d’installation n’a pas encore fait l’objet de conceptualisations unifiées bien que des auteurs, comme Abdelmalek Sayad, l’aient déjà pratiquée et nous y convie ----------------------- [1] Chiffres ne tenant pas compte de l’entrée au 1er mai des dix nouveaux pays de l’Union Européenne. [...]

[...] La sociologie de l’immigration va aussi englober progressivement l’étude empirique du racisme, trop souvent cantonnée à l’histoire des idées. Le travail pionnier d’Abdelmalek Sayad (1933 – 1998) Il a commencé sa carrière scientifique en Algérie aux côtés de Pierre Bourdieu qui définit son engagement de chercheur par « une participation à la fois intellectuelle et affective à l’existence et à l’expérience des immigrés ». Pour lui l’émigration/immigration est un « fait social total » qui doit englober l’ensemble du processus et concerne l’ensemble des sciences sociales. [...]

[...] Bien des raisons expliquent cet abandon. D’abord la difficulté de dissocier le processus sociologique de son contenu normatif : l’assimilation est plus une injonction des nouveaux entrants qu’à la société qui aurait le devoir de les assimiler. Ensuite, la crise des institutions intégratrices (’école, l’armée, le syndicalisme, par exemple) amène à se demander comment des nouveaux venus peuvent intégrer une société marquée, par ailleurs, par des tendances désintégratrices. On soulignera enfin qu’après la décolonisation il a paru politiquement incorrect de parler d’assimilation en direction des migrants des ex-colonies, compte tenu de l’usage de la notion pendant la période coloniale. [...]

[...] On

en relation

  • Immigration
    2629 mots | 11 pages
  • immigration
    1317 mots | 6 pages
  • Immigration
    1149 mots | 5 pages
  • Immigration
    518 mots | 3 pages
  • Immigration
    1466 mots | 6 pages
  • immigration
    575 mots | 3 pages
  • Immigration
    1420 mots | 6 pages
  • Immigration
    417 mots | 2 pages
  • Immigration
    2264 mots | 10 pages
  • immigration
    6748 mots | 27 pages