Immigration

756 mots 4 pages
Au cours du XX ème siècle , la France accueille de son gré ou non de nombreux immigrés venant de toute l’Europe . Ces personnes migrent en France pour échapper aux persécutions qu’il subissent dans leur pays ou pour trouver du travail comme les Italiens et les Polonais. La France , une terre d’immigration au XXème siècle ? Nous verrons pour commencer la réaction de la France lors des périodes de croissance économique, puis lors des période de crise et nous finirons sur la réaction de la France lors des deux périodes de guerre .

Durant la Belle Epoque , les Années Folles et les Trente Glorieuses , des périodes de croissance économique , la France a la même réaction face aux immigrés.

La Belle Epoque (1879-1914) fait suite à une période de forte xénophobie , mais le retour de la croissance , le plein emploi et la seconde révolution industrielle permettent aux immigrés de s’intégrer dans la société française . Le plein emploi permet une diminution de la xénophobie envers les immigrés car les français accusaient les étrangers de leur voler leur travail.

Au début des Années Folles (1920-1929) ,la France a besoin de main d’œuvre. Elle vient de perdre 1 300 000 hommes au combat, le pays est à reconstruire, et les Français en mesure d’effectuer cette tâche sont peu nombreux et la seconde révolution industrielle est en marche , les secteurs qui progressent le plus sont l’automobile, la chimie, l’aluminium, l’aviation. La France fait donc appel aux travailleurs étrangers qui constituent à ce moment là une solution intéressante. Toutes ces industries attirent une main d’œuvre immigré des pays limitrophes tel que l’Italie , la pologne , la Russie , et L’Espagne. En 1921 il y a 1. 5 millions d’étrangers en France , ils seront 3 millions en 1931. Cela fait de la France le premier pays d’immigration . L’arrivée d’un demi millions d’immigrés est rendu possible grâce à la signature d’accord avec des pays surpeuplés tels que la Pologne et l’Italie entre 1919 et 1920. En

en relation