Impot

262 mots 2 pages
Introduction:
Au Moyen-Age, les impôts étaient variable et considérés comme un revenu supplémentaire pour les institutions politiques et religieuses, en France. Elles étaient imposés par le pouvoir politique en place (monarchie) et l'Église. Les rois et seigneurs prélevait la majorité des impôts sur le tiers-état, en temps de guerre, car c'était à ces moments là qu'ils avaient le plus besoins de recette fiscale pour financer les dépenses de guerre (artilleries, officiers, etc). Avant 1905, (la séparation de l'Église de l'État), la population française était très croyante et attachées aux principes et décisions que l'Église prenait, dont les impôts qu'ils avaient le droit de prélever sur la population.
Le 2 novembre 1439 les impôts deviennent permanent et obligatoire. En 1793, l'article 101 de la constitution énonce « nul n'est dispensé de l'honorable obligation de contribuer aux charges public », ce qui abolis complètement les privilèges.
Puis en 1914, l'arrivée de la guerre a précipité la mise en place de l'impôt sur le revenu sur l'ensemble de la population par Joseph CAILLAUX (ministre des finances). C'est donc après la guerre 14-18 que tout nos impôts sont instaurés pour permettre a l'État d'avoir un revenue supplémentaire ce qui devient une institution fiscale et donc un enjeu politiques pour le pouvoir. Désormais elles vont permettre de financer les dépenses public et services de l'État.
Dans une première partie nous allons présenter les origines de l'impôt puis dans une seconde partie nous développeront les évolution des

en relation

  • Impot
    93410 mots | 374 pages
  • Impot
    994 mots | 4 pages
  • Impôts
    1730 mots | 7 pages
  • Impot
    4255 mots | 18 pages
  • Impot
    11207 mots | 45 pages
  • Impot
    2049 mots | 9 pages
  • Impots
    29770 mots | 120 pages
  • Impot
    3252 mots | 14 pages
  • Impot
    679 mots | 3 pages
  • Les impots
    350 mots | 2 pages