Incipit jacques le fataliste

Pages: 6 (1313 mots) Publié le: 3 mars 2013
( Ce document provient d'un site d'aide aux devoirs )
Axes de lecture:

I). Le refus du roman traditionnel
A) Un lecteur malmené et déstabilisé

- Adresse au lecteur
Le texte commence par un dialogue fictif entre le narrateur et le lecteur. Le dialogue semble s’être instauré avant le début du roman.

Pourtant, le pronom personnel nominal « vous » permet à tout lecteur réel des’identifier immédiatement au lecteur fictif et de ressentir d’autant plus vivement la familiarité (« que vous importe ? ») et la désinvolture avec laquelle le narrateur s’exprime.

- Rupture du pacte de lecture
Le texte débute par ailleurs par une série de phrases interrogatives. Les questions posées par le lecteur correspondent aux renseignements que délivre d’ordinaire l’incipit concernantles personnages, le temps, le lieu, l’action. En les esquivant (réponse évasive – « Du lieu le plus prochain », ou réponse à une question par une question – « Est-ce que l’on sait ou l’on va ? »), le narrateur refuse d’établir la situation d’énonciation. Sentiment renforcé par l’emploi du pronom personnel représentant « ils » qui ne renvoie au départ à aucun personnage connu.

Le narrateur romptle pacte de lecture et rend impossible toute identification aux héros. L’illusion romanesque est cependant maintenue par l’identification du lecteur réel au lecteur fictif.

B)Un lecteur étonné et séduit

- Un discours dynamisé
Nouvelle rupture avec la tradition : le dialogue est préféré à la narration. Avec un début in medias res, le roman prend immédiatement l’allure d’uneconversation à bâton rompu. L’œuvre est placée sous le signe de l’oralité.

- Polyphonie discursive
Deux dialogues se superposent : celui du narrateur et du lecteur, et celui de Jacques et son maître. La multiplicité des voix ou polyphonie énonciative peut avoir une valeur programmatique. Cet entrelacs énonciatif offre maintes possibilités narratologiques et laisse présager des interventions etinterruptions qui auront lieu dans la suite, les voix se faisant concurrence.

Pour le lecteur, cette variété peut s’avérer à la fois surprenante et divertissante.

C) La lecture en miroir

Les deux dialogues se caractérisent d’abord par une opposition typographique et formelle : la linéarité du dialogue narrateur-lecteur s’oppose à l’organisation en répliques du dialogue de Jacques et sonmaître.

Pourtant, le passage de l’un à l’autre est fort subtil, et semble de ce fait parfaitement naturel, grâce à l’emploi du discours narrativisé (« Jacques disait que […] tout ce qui nous arrive de bien et de mal ici-bas était écrit là-haut. / Le Maître. – C’est un grand mot que cela. » ; le démonstratif « cela » renvoie au discours narrativisé.)

Cet incipit est composé en diptyque, dont lesdeux parties se répondent. Dans ce jeu de miroirs, le narrateur trouve son pendant en Jacques et le lecteur a pour double le maître tout comme le narrateur (« Du lieu le plus prochain », Jacques pratique l’esquive « le moment d’apprendre ces amours est-il venu ?/ Qui le sait »). Face à son reflet, le lecteur prend conscience de son rôle et peut réfléchir à son statut. Le lecteur devient ainsiactif dans la lecture.
II). Du rapport maître/valet aux relations de Jacques et son maître
A) Un héritage littéraire

- L’héritage théâtral
Le couple que forment Jacques et son maître se situe dans la tradition des personnages de maîtres et de valets ou de servantes que l’on trouve au théâtre, où la part belle est faite au serviteur qu’il s’agisse des personnages de Molière (Scapin), deGoldoni (Arlequin) ou de Marivaux (Arlequin) et plus tard Beaumarchais (Figaro). Qui plus est, leur dialogue est composé de répliques relevant du genre théâtral.

- L’héritage du roman picaresque
Ce duo doit également quelques traits aux personnages de Don Quichotte, lui-même héritier du roman picaresque. Le picaro est un personnage issu d’un milieu populaire qui chemine au gré...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • commentaire incipit jacques le fataliste
  • Incipit de jacques le fatalist
  • incipit jacques le fataliste
  • Incipit de jacques le fataliste
  • Incipit jacques le fataliste
  • Jacques le fataliste incipit
  • Incipit de Jacques le Fataliste, Diderot
  • incipit de jacque le fataliste

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !