Incipit un roi sans divertissement

Pages: 12 (2764 mots) Publié le: 15 juin 2014

L’incipit. Du début jusqu’à « Ce qui est arrivé est plus beau ; je crois » (p. 9 à 13).
Introduction :
Eléments sur la bio de l’auteur / sur la Genèse de l’oeuvre
Ce passage, l'incipit du roman, constitue un prologue préalable à l'action qui ne débutera qu'à la page 13. Traditionnellement un incipit remplit deux fonctions principales : informer le lecteur, lui donner les renseignementsessentiels de la situation initiale de l'action, et capter son attention (captatio benevolentiae), arriver à le plonger dans l'histoire. Cependant dans ce passage le récit de l'action ne commence pas encore et ce préambule narratif ouvre plus de questions qu'il n'en résout. Giono déjoue les attentes du lecteur, tout en satisfaisant à l’impératif de captatio benevolentiae de tout incipit. C’estqu’il semble vouloir aiguiser chez le lecteur un sens plus haut que le désir de connaissance et de vérité, celui de la beauté.
Question directrice : en quoi cet incipit est-il original ?


I. Un incipit qui remplit ses fonctions habituelles, en les détournant.
Tous les éléments d’un incipit traditionnel sont présents mais à l’état lacunaire : le narrateur présente les faits mais leur mystèrereste entier ; quelques personnages sont nommés mais le plus important est … un arbre ; les lieux sont vagues ; le temps est flou et la pléthore des indications données par le narrateur n’offre pas un surcroît de précisions mais une somme de renseignements superflus.
1) Le cadre spatio-temporel est renseigné mais sa présentation est subjective et drolatique.
Les lieux et le temps font l’objetd’un traitement assez complexe.
a) le temps n’est pas linéaire mais on opère un va-et-vient entre deux époques : 1843 - 44 – 45 et 1946 (y a-t-il même un jeu dans la suite des chiffres ?), si nous adhérons à la croyance qui fait de l’auteur, le narrateur des faits en 1946. Enfin, le présent ancre l’histoire au moment où le narrateur (auteur ?) écrit, en 1946 (p.9).
b)
c) les lieux sont précismais ils ne concernent alors que des routes, des cols, des voies, bref des lieux de transition, à l’exception de Chichiliane dont on semble faire un lieu fictif. Les repères donnés semblent être connus : « la scierie », « la route d’Avers ». Le lecteur attend la suite car en réalité, les informations restent floues (p.9). D’un côté, les indications données semblent réelles (« à vingt et unkilomètres d’ici » ; « Chichiliane » existe réellement mais son orthographe a été modifiée) ; d’un autre côté, les référents sont flous : « ici »…c’est où ? Le narrateur accentue l’effet d’irréel en insistant sur le peu de passages que cet endroit connaît (« mais on ne va pas à Chichiliane ») et surtout sur l’ennui qu’il représente (« On ferait quoi à Chichiliane ? Rien »). Par ces quelques phrases, lenarrateur nous emmène là où cela l’intéresse – c’est lui qui fait les questions et les réponses -, il ancre le lieu dans une géographie finalement plus imaginaire que réelle : on-ne-va-pas-à-Chichiliane parce que, tel qu’il va en parler, c’est un lieu de fiction. D’ailleurs, en guise de descriptions, nous avons des éléments fort vagues : « en route torse, au fond d’un vallon haut » (le paysage estdavantage le reflet d’un imaginaire, avec le symbolisme du haut et du bas, qu’une topographie réelle). Pour décrire les autres endroits, supposés être plus intéressants, le narrateur précise qu’on y trouve « parfois un découvert, ou des bosquets… ». Qu’y a-t-il là de sensationnel ? C’est que, comme le narrateur le dit lui-même, « On ne ferait rien à Chichiliane…comme ici. Ailleurs aussinaturellement ». Bref, partout, on s’ennuie ! et Chichiliane est paradoxalement « extraordinaire » d’ennui…
Lieux et temps sont envisagés de façon subjective par le narrateur, le temps, en fonction de ce qui l’intéresse, les lieux, déformés par une description symbolique. Il en va de même pour la description des personnages.

2) L’action (une enquête) est esquissée et les personnages évoqués mais...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Un roi sans divertissement incipit
  • Incipit
  • Commentaire incipit un roi sans divertissement
  • Commentaire Incipit Un Roi Sans Divertissement
  • Un roi sans divertissement
  • Un roi sans divertissement
  • Un roi sans divertissement
  • Un roi sans divertissement

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !