Inconnu à cette adresse

1353 mots 6 pages
Le Mythe de Sisyphe
Albert Camus

– Résumé et analyse – Qui était Sisyphe – Sisyphe dans la littérature – Quelques citations

Résumé et analyse

Il s’agit d’un essai publié en 1942. Dans ces pages, Camus théorise ce que des oeuvres de la même période illustrent en images, ou bien paraboliquement, que ce soit L’Etranger ou Caligula dans lesquels est traité le thème de l’absurdité de la condition humaine : « Les hommes meurent et ne sont pas heureux » déclare Caligula dans l’œuvre éponyme.

Dans Le Mythe de Sisyphe, Camus s’appuie sur la mythologie grecque pour développer son idée de l’absurdité. Car Sisyphe n’est-il pas le type même du héros absurde qui doit rouler sans cesse un rocher au sommet de la montagne pour le voir redescendre aussitôt après ? Dans la dernière partie de l’essai, Camus précise le sens qu’il cherche à donner à ce mythe. A savoir qu’il choisit Sisyphe dans un instantané, au moment où il redescend de sa montagne, sans son fardeau, et où, libéré de tout poids, il peut appréhender et donc dépasser son destin. Alors Sisyphe découvre ce qu’est la joie de contempler le monde. Il a compris sa tâche dans son absurdité et grâce à cette connaissance, il peut la surpasser, et toucher de près le bonheur de sentir la beauté : « Le bonheur et l’absurde sont deux fils de la même terre. Ils sont inséparables », écrit Camus dans cet essai. C’est pourquoi, « il faut imaginer Sisyphe heureux. » Le Mythe de Sisyphe ne fait donc pas l’apologie d’une morale absurde et sans espoir, bonheur et absurde vont de pair : « L’homme absurde dit oui et son effort n’aura plus de cesse. » Ce « oui » retentissant est donc bien la base de cette pensée moins désespérée que pleinement vivante et optimiste. L’homme est condamné mais sa supériorité vient de ce qu’il sait et connaît son destin.

Pour Camus, le seul vrai problème est, comme il le dit dès la première ligne de son œuvre : « Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est

en relation

  • Dissertation, camus
    897 mots | 4 pages
  • L'étrange
    523 mots | 3 pages
  • Albert camus caligula
    431 mots | 2 pages
  • Les êtres humain sont-ils libres?
    1427 mots | 6 pages
  • oficier
    553 mots | 3 pages
  • Inconnu à cette adresse
    583 mots | 3 pages
  • Sisyphe
    1142 mots | 5 pages
  • théâtre absurde
    412 mots | 2 pages
  • Francais
    541 mots | 3 pages
  • Mythe de sisyphe
    311 mots | 2 pages
  • Sdfds
    890 mots | 4 pages
  • Inconnu à cette adresse
    409 mots | 2 pages
  • Inconnu à cette adresse
    654 mots | 3 pages
  • Inconnu a cette adresse
    396 mots | 2 pages
  • Inconnu a cette adresse
    2260 mots | 10 pages