Information poésie

507 mots 3 pages
Poésie pour dissertation : Poètes engagés
EN QUOI LA POESIE EST UN REFUGE DE LA REALITEE DE LA SOCIETE ?

- Paul Éluard , littéralité [ce qui est conforme à la vérité], seule apte d’après lui à rendre compte de la réalité concrète du monde. Dans une conférence prononcée à Londres le 24 juin 1936 à l’occasion de l’exposition internationale du Surréalisme, => front populaire, guerre Espagne, monté fascisme. « les poétes parlent pour tous »

- Hugo dans “Fonction du poète” (pas retranchement dans l’individualisme) « Malheur à qui dit à ses frères : Je retourne dans le désert ! » contre art pour art.

- le propre du poète engagé est de transformer sa révolte individuelle en révolte collective et en lutte politique. Comment ne pas citer ici “Les dernières paroles du poète” de René Daumal

- Attention : poésie trop lyrisme ou symbolique ou encore trop personnelle alors le message de passera plus car alors coupé du monde (Paul Eluard)

- le poète est un éveilleur de conscience, il parle pour faire avancé les choses et pour faire régir la société face à certaines injustices etc. … (bcp 1936). Aragon & Eluard = communisme

- avant d’être engagement pour les autres, la poésie est engagement pour soi-même, c’est son univers intérieur et son intimité que le poète traduit en mots sur la page blanche.

- La réalité extérieure importe peu dans de nombreuses poésies, pour privilégier davantage l’expression de l’émotion et des sentiments. Évoquant en 1924 la poétique de Baudelaire, les Fleurs du mal, ne contiennent ni poèmes historiques ni légendes ; rien qui repose sur un récit, ni politique. Si le poète parle pour tous, son art exprime d’abord sa propre personnalité

- “Brise marine” de Mallarmé qui prend souvent les aspects d’un poignant monologue intérieur

- au-delà de son moi le plus intime, c’est l’âme humaine qu’il traduit tout entière, même dans le lyrisme le plus individuel affirmeront certains, ses vers ont souvent une valeur générale => émotion

en relation

  • Connaître verlaine
    4766 mots | 20 pages
  • Courants littéraires du 17e siècle
    843 mots | 4 pages
  • "Et la poésie, morbleu !" - résumé
    335 mots | 2 pages
  • devoir
    1645 mots | 7 pages
  • Ecriture d'invention
    1232 mots | 5 pages
  • Fiche de Lecture
    844 mots | 4 pages
  • Impromptu
    1587 mots | 7 pages
  • gdfgg
    1522 mots | 7 pages
  • La poésie ne se trouve pas que dans les vers
    331 mots | 2 pages
  • Ronsard
    1728 mots | 7 pages