Ingénierie de la décision : la décision d'utiliser la bombe atomique en 1945

1804 mots 8 pages
Introduction :

« Les hommes ne reculent devant rien pour satisfaire leur curiosité, et dans le cas de la bombe atomique ils ont jeté dans les rues un éclat de leur connaissance pour satisfaire un soudain caprice, pour voir ce qui se passerait » Minako Oba
Le 6 août 1945, Little Boy, largué sur Hiroshima par le B29 Enola Gay, fut la première bombe atomique utilisée sur une cible militaire et civile. On estime à environ 280 000 morts le nombre de victimes auxquels s’ajouteraient 40 000 militaires.
Après la capitulation de l’Allemagne le 8 mai 1945, les Etats Unis concentrèrent leur effort de guerre vers le Japon. Les notes du 17 juin au 17 juillet du président des Etats Unis Henry S. Truman montrent que deux options avaient été envisagées, à ce moment là le 1er essai atomique d’Alamogordo n’avait pas encore été réalisé.
La 1ère consistait à bombarder de manière intense les îles de l’archipel Japonais et de mettre en place un blocus, c'est-à-dire employer une stratégie d’épuisement.
La 2nd option à l’image de la guerre en Europe envisageait de débarquer sur l’île de Kyushu pour envahir le Japon.
Finalement le président Truman retint une troisième stratégie, l’utilisation de la bombe A. Après avoir étudié les différentes options qui s’offraient à elles, les autorités américaines prirent la décision d’utiliser la bombe atomique. Pourquoi avoir fait ce choix alors que d’autres stratégies étaient envisageables ? Nous allons donc étudier le processus qui a conduit à prendre cette décision.

Mettre un terme à l’enlisement de la guerre dans le pacifique :

Truman nota dans son journal concernant le choix d’une stratégie contre le Japon « C’est la décision la plus importante à ce jour, mais je la prendrai une fois que j’aurais tous les éléments entre les mains ».
On comprend donc que Truman recherchait la solution la plus appropriée au problème qu’il rencontrait et cherchait à avoir toutes les informations nécessaires pour prendre cette décision.
En 1945,

en relation

  • Modèles
    19957 mots | 80 pages
  • Des pions sur l'échiquier
    125232 mots | 501 pages
  • La Theorie
    36757 mots | 148 pages
  • societé et institution belge
    22328 mots | 90 pages
  • Livret sur l’environnement
    58227 mots | 233 pages
  • Mythes et legendes des tic
    130526 mots | 523 pages
  • Rse et éthique
    226452 mots | 906 pages
  • Les dynamiques actuelles de l'espace français
    101604 mots | 407 pages
  • Rien
    78299 mots | 314 pages
  • Corrigé Annales Passerelle 2005
    112549 mots | 451 pages