Insonscient

2312 mots 10 pages
L'idée d'inconscient exclut-elle l'idée de liberté ?
Analyse du sujet
Les mots du sujet
Il faut ici souligner "idée d'inconscient" et "idée de liberté" • "Inconscient" : ce mot désigne, rigoureusement parlant, tout ce qui est inconnu de la conscience réfléchie même lorsque le sujet cherche à le saisir et y applique son attention. On ne confondra pas "inconscient" et "préconscient" ( tout ce qui n'est pas actuellement à ma conscience mais qui y revient dès que j'y porte mon attention ), ni "inconscient" et "subconscient" (qui désigne ce qui est faiblement conscient ou ce qui est conscience vague]. Pour obtenir davantage de précision se référer au dictionnaire de Lalande. Il s'agit de "l'idée d'inconscient", ce qui exclut de prendre le mot "inconscient" au sens où l'on dit d'un homme qui se conduit témérairement qu'il est inconscient, ou pire encore, au sens où on le dit d'un homme qui s'est évanoui. • "Liberté" : il faut ici prendre le terme au sens métaphysique. Est libre, celui qui agit selon ses choix, qui décide de sa vie sans être contraint par devers-lui. La liberté, au sens philosophique, suppose d'agir selon des motifs, sans être manipulé à son insu. Bref, être libre, c'est agir en conscience. Si je m'en tiens à cette définition, il est clair que la liberté semble peu compatible avec l'idée d'un inconscient qui m'influence, qui me manipule sans que je le sache, sans que je sache ce qui me fait agir.
On voit que la seule analyse des deux concepts clefs du sujet m'oriente déjà vers le problème.
Le sens du problème
"Exclure" signifie "être incompatible avec" (cf. en logique, le principe dit "du tiers exclu"). Si l'idée d'inconscient exclut l'idée de liberté, cela signifierait que les deux idées sont contradictoires, que l'existence même de l'inconscient en nous rendrait impossible notre liberté.
Le fait de placer le sujet au niveau des idées (idée d'inconscient, idée de liberté) exclut de se poser la question de l'existence ou non de

en relation

  • Gustave lebon, freud
    650 mots | 3 pages