Institutions juridictionnelles

32741 mots 131 pages
Institutions judiciaires

Introduction

Des juges ont toujours été chargés de dire le droit, quelle que soit la période ou l’époque considérée. Le juge garantit, ainsi la stabilité.

La justice contient 3 sens :
Elle est une vertu, un sentiment d’équité que l’on porte au plus profond de soi.

Elle est une fonction, c’est-à-dire la fonction de juger, dire le droit. Dire le droit est une prérogative qui n’appartient qu’à l’Etat, toute vie en société entraîne inévitablement des contestations des litiges, des conflits qui doivent être tranché par une personne ayant autorité. Seul un juge formé par l’Etat dispose de cette autorité, le recours au juge évite le recours à la justice privée.

Elle est l’ensemble des institutions au moyen desquelles la fonction de juger est exercée. D’une part, on y trouve les organes : les tribunaux et les cours soient les juridictions. D’autre part, elles englobent les hommes, les personnes qui siègent dans les institutions pour trancher les conflits : les magistrats et les auxiliaires de justice. La justice s’identifie alors à cet énorme appareil administratif au sommet duquel se trouve le ministère de la Justice (Garde des Sceaux, ministre de la Justice), il s’agit donc d’un service public. L’ensemble des institutions, chargées de rendre la Justice, est traditionnellement appelé « institutions judiciaires ». Cette expression n’est pas correcte, il faut savoir que l’organisation française de la Justice française repose sur un principe fondamental, le double ordre de juridiction. Selon ce principe, les tribunaux chargés de trancher les litiges entre particuliers ne sont pas les mêmes que les tribunaux chargés de trancher les litiges opposant un particulier à une collectivité publique. Les premiers forment l’ordre judiciaire alors que les seconds sont réglés par les tribunaux d’ordre administratif.

L’évolution historique des juridictions en France.

Les fondements de notre organisation juridictionnelle ont été posés par la

en relation

  • Institutions juridictionnelles
    1552 mots | 7 pages
  • Justice rome
    2910 mots | 12 pages
  • Droit international privé marocain
    4384 mots | 18 pages
  • Droit privé, hiérarchie des normes
    2604 mots | 11 pages
  • Dfsdfsdfsdsf
    19835 mots | 80 pages
  • Cours procés instit jurid. sorbonne l1
    28959 mots | 116 pages
  • Droi constitutinel
    38271 mots | 154 pages
  • Dissertattions institutions avant 1789
    632 mots | 3 pages
  • Institutions juridictionnelles
    2544 mots | 11 pages
  • Institutions juridictionnelle
    16674 mots | 67 pages
  • Institutions juridictionnelles
    944 mots | 4 pages
  • Institutions juridictionnelles
    20593 mots | 83 pages
  • Institutions juridictionnelles
    2340 mots | 10 pages
  • Institutions juridictionnelles
    12541 mots | 51 pages
  • Institutions juridictionnelles
    5413 mots | 22 pages