International, Quel groupe internationalise quels magazines ?

Pages: 18 (4252 mots) Publié le: 11 juillet 2014
Tour d’horizon, éditeur par éditeur, des magazines diffusés sur le marché français qui franchissent les frontières, en partant de Paris ou d’ailleurs. C’est l’occasion de mieux entrer dans les pratiques, les philosophies, les recettes … des éditeurs. Le constat se résume en trois mots : vive la diversité !
Axel Springer France
Une seule marque internationalisée, Men’s Health , présente dans unequarantaine de pays. Considérant qu’un bon 60 % du contenu de Men’s Health peut être exporté, l’éditeur américain Rodale a mis un place un système très intégré pour tous les licenciés, qui ont accès à 20 ans de base de données textes et à la BDD photos (publiées ou non).

En six ans, la France est passé de 60 % à 30 % d’articles adaptés. De même, l’Allemagne ne traduit plus que 20 % del’édition américaine. Des différences s’expriment donc entre les éditions française, anglaise, italienne et allemande. Et même si le principe de couverture est immuable - un homme en noir et blanc - chacun a sa recette. La France par exemple (ce qui n’est pas le cas de l’Allemagne), met en ” Une ” une célébrité.

Sur le plan publicitaire, Rodale a également renforcé sa structure internationale, ajoutant 6ou 7 personnes à son staff basé en Italie.

Bayard Presse
L’exportation de Notre Temps a débuté par la Belgique en 1988, Si le concept est international, la marque ne l’est pas : Notre Temps est en effet devenu Plus en Belgique et aux Pays-bas, Lenz en Allemagne (dernier pays où il a été lancé, il y a 3 ans), Bel Age au Canada francophone et Good Times au Canada anglophone. Avec la Norvège etl’Angleterre, Notre temps est exporté dans 8 pays. ” Notre Temps a permis à Bayard, grâce à son ” know how ” sur le contenu et le marketing senior, d’être l’une des rares entreprises à son niveau de taille à s’internationaliser autant “, fait remarquer Maxime de Jenlis, DG Europe de Bayard. Ce savoir-faire est transposé dans des contenus rédactionnels à 98% locaux. La publicité est égalementcommercialisée localement.

Par ailleurs, concernant ses titres jeunesse, Bayard les a installés en propre (là où il avait des filiales) ou a donné des licences (en Pologne, Finlande, Grèce…). En l’occurrence, le gros investissement se situant dans le choix des auteurs et la qualité des illustrations, les titres -Popi, Pomme d’Api, J’aime lire et Images doc - sont traduits tels quels dans la quinzainede pays où ils sont internationalisés. Là encore, les marques différent parfois. Si le titre Popi a su s’imposer en Espagne et en Finlande, Pomme d’Api est devenu Pompoen au Pays-bas, Caracola en Espagne.

Condé Nast
Lancé en 1892 aux Etats-Unis, Vogue a investi l’Angleterre en 1916 puis la France en 1921. Il aura fallu ensuite attendre jusqu’en 1965 pour que se lance le Vogue Italie et quesoient ainsi créées les quatre éditions les plus importantes. Sur les ” 115.000 exemplaires de diffusion totale du Vogue Paris, 25.000 sont diffusés hors de France “, rappelle Didier Suberbielle, président de Condé Nast France. Et, l’on sait que Vogue Paris exerce, par exemple, plus d’influence au Japon que l’édition locale.

Même si l’Australie avait lancé son édition en 1959, c’est depuis lesannées 1980/ 1990 que le titre phare de Condé Nast a vraiment accéléré son expansion. Vogue publie aujourd’hui 15 éditions, étant aussi présent au Brésil ( depuis 1975), en Allemagne (1979), en Espagne (1988) , en Corée (1996), à Taïwan (1996), en Russsie (1998), au Japon (1999), en Amérique Latine (1999), en Grêce (2000) et au Portugal (2002).

Lancée en 1939 aux Etats-Unis, l’expansion de Glamourdans les pays européens a débuté en 1992 via l’Italie. A ce jour, Glamour publie 10 éditions, étant présent en Amérique latine (depuis 1998) en Grande-Bretagne, Allemagne, Grèce (2001), en Espagne (2002), en Pologne (2003), et en France, Hongrie et Russie (2004).

Le lancement de AD remonte à 1920 mais le titre n’est entré dans le giron de Condé Nast, que depuis les années 1970. AD est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiscalité groupe internationaux
  • Magazine
  • MAGAZINE
  • Magazine
  • Magazine
  • La démarche de GPEC au sein d’un grand groupe international AREVA
  • Techno magazine
  • Photoshop magazine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !