Interprétation de deux mises en scène de médée d'euripide

6510 mots 27 pages
Écritures textuelles et scéniques des Théâtres d'Asie
Comparaison de deux mises en scène de la pièce Médée d'Euripide

Supports utilisés pour le devoir :
Médée, mise en scène par Jacques LASSALLE au Festival d'Avignon en 2000, réalisé par Don Kent, 2h40
Lolannu, [樓蘭女], une adaptation de Médée d’Euripide, mise en scène par Wu Hsing-kuo en 1992, 1h45

J'ai choisi de travailler sur Médée tout d'abord car c'est une pièce qui me plaît énormément. De plus, ayant visionné les deux mises en scène, cela m'a confortée dans mon choix, car je les trouve magnifiques, qu'elles soient différentes pour le parti-pris, le choix de la traduction du texte d'Euripide, l'esthétique et la culture, l'une étant une mise en scène occidentale et l'autre, orientale.
Il est important de préciser, que la version de Wu Hsing-Kuo que j'ai visionnée était en langue chinoise, je n'ai donc pas pu, à mon grand regret, travailler sur la comparaison du texte, et il m'a été quelquefois difficile de m'y retrouver dans le déroulement de la pièce. J'espère donc, ne pas avoir dénaturé la pièce dans mes comparaisons, qui s'établiront uniquement sur la mise en scène.
Je souhaite étudier les différences entre les costumes, le jeu et le rapport entre les personnages. Ensuite, j'analyserais les différences des deux scénographies, ainsi que quelques similitudes présentes malgré leur approche culturelle lointaine. Enfin, j'ai choisi de comparer une scène en détails : celle de la première confrontation entre Jason et Médée.

Pour commencer, attardons-nous sur les différents personnages de la pièce, présentés suivant l'ordre dans lequel ils apparaissent sur la scène.

La nourrice : Dans la mise en scène de Jacques Lassalle, la nourrice semble triste et plaintive. Nous sommes dans la scène d'exposition où elle explique l'intrigue de la pièce ainsi que le passé de sa maison. Elle est pleine d'humilité et d'humanité ; elle est prise par les sentiments, en colère contre Jason et apeurée pour Médée et

en relation

  • Le personnage de médée
    3290 mots | 14 pages
  • Lecture Analytique de Médée
    2977 mots | 12 pages
  • S Quence 1
    1770 mots | 8 pages
  • Dossier Medee
    3078 mots | 13 pages
  • Tragédie grecque
    8749 mots | 35 pages
  • L’éternel retour du mythe de phèdre.
    11751 mots | 48 pages
  • Personnage de l'antiquité
    16165 mots | 65 pages
  • Mythe
    47294 mots | 190 pages
  • Les quatre objets d'études en littérature
    29781 mots | 120 pages
  • Phedre
    38807 mots | 156 pages