Intertextualité

608 mots 3 pages
Intertextualité
«Intertextualité» désigne les relations d'un texte à d'autres textes dans la grande «mosaïque» des pratiques culturelles et leur expression. Un «intertexte» est donc un point de focalisation à l'intérieur de ce réseau ou d'un système, alors que «intertextualité» d'un texte potentiel et le statut provient de ses relations avec d'autres textes passés, présents et futurs. Contrairement à l'expression «de référence», à laquelle elle est étroitement liée, «intertextualité» n'a pas de forme verbale et donc a des pouvoirs illimités de désignation, mais pas la spécification d'un type particulier d'activité textuelle (Orr 2003). Cependant, à la différence des conditions essentielles telles que «allusion», «intertextualité» a une origine et une date spécifiques. Dans son ouvrage sur la critique et théoricien russe Mikhaïl Bakhtine, Julia Kristeva décrit et nommé le concept de «intertextualité» dans une série d'essais entre 1966 et 1968, publiés en français en 1969 (comme Semeiotikè: Recherches Pour Une sémanalyse). Alors que Semeiotikè a été traduit en anglais seulement en partie (par L. Roudiez en 1980 et d'autres à Moi 1986), la durée de Kristeva n'avait pas besoin de traduction en langues apparentées européens partageant héritages grecs et latins. Son succès est immédiat et spontané réside dans son applicabilité aux multiples formes et pratiques culturelles, d'une part, et, d'autre part, de la révolution culturelle post-1968 dans des notions sur la langue et la puissance, à savoir que ceux-ci ont été décentré et dans le processus plutôt que d'être donné ou fixé. Redéfinitions complexes et minutieux Kristeva de travail Bakhtine sur «dialogisme», «carnaval» et «polyphonie» comme «intertextualité» ont ainsi été rapidement re-tourné dans une multitude de travaux théoriques et appliqués sur la langue, des pratiques culturelles et des structures de pouvoir désormais compris comme «le tournant linguistique». Roland Barthes, Jacques Derrida, Philippe Sollers, et

en relation

  • Intertextualité
    1381 mots | 6 pages
  • Intertextualité
    839 mots | 4 pages
  • Intertextualité
    740 mots | 3 pages
  • L intertextualité
    448 mots | 2 pages
  • Intertextualité
    1493 mots | 6 pages
  • Intertextualité
    7169 mots | 29 pages
  • Intertextualité
    7005 mots | 29 pages
  • intertextualité
    267 mots | 2 pages
  • intertextualite
    4324 mots | 18 pages
  • Intertextualite
    1389 mots | 6 pages