Interview exclusive du proviseur

276 mots 2 pages
le redoublement
C'est compliqué de dire si on est pour ou contre, il doit être bien mesuré dans le sens où redoubler signifie recommencer, donc si on recommence une année alors que l'année précédente on a rien fait, cela n'a pas de sens. Qu'est-ce qui va nous donner la possibilité de croire que l'élève va vouloir se mettre à travailler du jour au lendemain, sachant qu'il va refaire tout ce qu'il a déjà fait pendant un an ?
Ensuite il va "stagner", il va se retrouver avec des jeunes qui vont arriver dans sa classe qui seront plus jeunes que lui et ses copains/ines seront en 1ère. Ca peut aussi être vécu comme une punition pure et dure : "Tu n'as rien fait ? Tu doubles !"
Le redoublement doit être positif, il faut que l'élève le veuille, qu'il s'est donné tout les moyens pendant un an de faire et de réussir et que derrière le redoublement il y ait un projet précis, très clair. Par exemple, redoubler en 2nd car on ne peut passer dans une certaine filière, ce redoublement là, si les professeurs s'accordent à dire qu'il serait profitable car on a un projet, là d'accord.
Pourquoi se retrouve t-on dans une situation d'échec dans une classe de collège ou de lycée et qu'éventuellement la solution c'est de doubler, c'est parce que des fois l'élève ne sait pas pourquoi il travaille, il se demande même pourquoi il va à l'école.
C'est pourquoi je pense que le redoublement est quelque chose qui se pense, qui se construit et qui nécessite des règles très claires pour que cela soit très profitable, sinon c'est une année de perdue.

en relation

  • Interview Exclusive Du Proviseur
    279 mots | 2 pages
  • Biographie sartre
    3591 mots | 15 pages
  • La loi du silence
    29068 mots | 117 pages
  • Jean-paul sartre
    6287 mots | 26 pages
  • Jean paul de sartre
    8200 mots | 33 pages
  • La mer
    13655 mots | 55 pages
  • Le rapport guerin
    14997 mots | 60 pages
  • Steve jobs biographie
    237046 mots | 949 pages
  • Steve jobs
    248739 mots | 995 pages
  • Les Jeunes et l'Internet
    30530 mots | 123 pages