Intro

Pages: 8 (1985 mots) Publié le: 12 mars 2013
Bonjour chère présidente, chères adversaires et cher public,
Comme notre présidente Katia l’a annoncé, Simona et moi sommes totalement pour le choix du sexe des bébés.
Donc tout d’abord, nous sommes de cet avis pour des raisons médicales. On le sait toutes que la médecine a beaucoup évolué et maintenant on capable de guérir ou d’éviter plus de maladies que jamais. Aujourd’hui nous avonstrouvé une façon d’éviter des maladies génétiques, comme l’hémophilie. L’hémophilie est une maladie hémorragique héréditaire, qui est causée par un déficit ou l’absence d’un facteur de la coagulation.

Hémorragique : rapport avec le sang

Donc tout d’abord, nous sommes de cet avis pour des raisons éthiques,

Le débat éthique
La passion anime un débat d’idées qui oppose les partisans farouchesde la
liberté absolue d’avoir des enfants, comme on veut, avec qui on veut, quand on
veut, du sexe que l’on veut, en tant qu’expression inaliénable de la Liberté.
Contre eux se dressent les défenseurs de l’égalité des genres comme expression
tout autant inaliénable du principe d’Égalité des sexes. Liberté, Égalité…
comment les départager pour asseoir au mieux la Fraternité dans les fratries ?Pour
La liberté de procréation, l’autonomie des personnes comme l’appellent les
Anglo-Saxons, considère comme sacrilège toute interdiction et même toute
restriction du choix du sexe de l’enfant. Il appartient aux seuls parents, ni à
l’État ni aux Sociétés savantes, de décider quel enfant ils désirent et personne
ne peut s’y substituer. Puisqu’existent déjà dans beaucoup de pays lacontraception et le droit à l’avortement, des conquêtes décisives pour la liberté
des femmes, il est inadmissible de ne pas y ajouter le droit de mettre au monde
un enfant dont le sexe a été choisi. La Constitution américaine, par exemple,
garantit le droit de fonder une famille et d’avoir des enfants, sans restriction.
Toute intrusion dans la vie privée des couples paraîtrait inacceptable,insupportable, quasi dictatoriale, et surtout injustifiée. Elle peut même être
dangereuse si elle contrevient aux contraintes sociales imposées.
La Santé comme exigence sociale. S’opposer en effet à la sélection du sexe
peut engendrer de très graves préjudices personnels, culturels ou sociétaux. Si
la Santé est pour l’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS, un bien-être
physique, mental mais aussisocial, il est contraire à cette Charte d’empêcher
des citoyens de satisfaire les exigences sociales de leur culture qui leur
imposerait au moins un garçon. Que dire si cette demande répond à une
injonction religieuse comme pour les religions musulmane ou juive. Que dire
surtout si la naissance d’une fille supplémentaire, en Inde, vient à ruiner une
famille pauvre, encore soumise, par un jeusociétal indestructible et malgré l’interdiction légale, à l’obligation d’une dot. Les Comités d’Éthique du Nord
ne peuvent pas nourrir le confort de leur bonne conscience avec la détresse des
familles d’Asie. L’ingérence culturelle, morale ne peut être vécue que comme
un « néocolonialisme impérialiste ». À chaque culture son éthique.
L’absence de risque sociétal. Et d’abord qui cela gênerait-ilque les parents
puissent choisir le sexe de leur enfant ? Y aurait-il péril sociétal, risque de
distorsion de la répartition des genres dans la société, ici ou ailleurs ? En
Angleterre, la Haute autorité pour la fertilité et l’embryologie humaines, la
HFEA, a mené en 2003 à la demande du Secrétaire d’État à la Santé, une
enquête d’opinion avant d’élaborer une réglementation sur la sélectiondu sexe
hors raison médicale. Mille hommes et femmes âgés de 18 à 45 ans ont été
interrogés. 16 % ont répondu que pour le premier enfant ils préféraient un
garçon, 10 % qu’ils préféraient une fille, 73 % qu’ils n’avaient pas de
préférence. S’ils avaient le choix, 3 % ne voudraient que des garçons, 2 % que
des filles, 6 % plus de garçons que de filles, 68 % voudraient autant de garçons
que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Intro
  • Intro
  • Intro
  • Intro
  • Intro
  • Intro
  • Intro
  • intro

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !