Introduction à la poétique de la rupture dans la scène capitale ...

Pages: 10 (2301 mots) Publié le: 12 novembre 2012
« Ne me laissez pas pour mort, parce que les journaux auront annoncé que je n'y suis plus. Je me ferai plus humble que je ne suis maintenant. Il le faudra bien. Je compte sur toi, lecteur, sur toi qui me vas lire, quelque jour, sur toi, lectrice. Ne me laisse pas seul avec les morts comme un soldat sur le front. Choisis-moi parmi eux, pour ma grande anxiété et mon grand désir. Parle-moi, alors,je t'en prie, j'y compte. »
Henri Michaux, « Ecuador »

Julien Gracq
1910-2007

« Les livres de Julien Gracq sont des livres de chevet que l’on peut lire sans cesse en les ouvrant au hasard. Je sais d’expérience que dans les périodes de tristesse et de solitude la lecture de Gracq apporte un réconfort, un apaisement, une exaltation. »
Patrick Modiano, “Qui vive”, J. Corti, 1989

JulienGRACQ -jrc

2

Œuvres de Julien Gracq :

Au château d’Argol, (1939), son premier livre, un romanUn beau ténébreux (1945), roman Liberté grande (1946), recueil de poésie en prose André Breton (1948), quelques aspects de l’écrivain Le Roi pêcheur (1948), théâtre La littérature à l’estomac (1950), sur les mœurs littéraires Le Rivage des Syrtes (1951), roman (prix Goncourt, que Gracq refuse)Penthésilée (1954), traduction-adaptation de Kleist Un balcon en forêt (1958), roman Préférences (1961), critiques La Presqu’île, (1970), comprend trois récits : La route, La presqu’île et le roi Cophetua. Ce
dernier récit s’appuie sur un tableau du peintre préraphaélite Burne-Jones et il a inspiré à André Delvaux une belle adaptation cinématographique : « Rendez-vous à Bray » (1971).

Lettrines I etII (1967 et 1974), chroniques littéraires, historiques et paysagères Les Eaux étroites (1976), poésie En lisant, en écrivant (1980), chroniques littéraires La Forme d’une ville (1985), essai sur la ville de Nantes Autour des sept collines (1988), sur Rome Carnets du grand chemin (1992), chroniques littéraires, historiques et paysagères

Tous les livres de Julien GRACQ ont été publiés chez JoséCorti. Voir le dossier consacré à Julien Gracq sur le site : http://www.jose-corti.fr/

Julien GRACQ -jrc

3

Mes favoris :
Parmi tous ces ouvrages où se déploient les envoûtements d’une écriture magistrale, il ne faut surtout pas manquer de lire ou de relire : « Liberté Grande », le plus beau livre de poésie du surréalisme, même si Julien Gracq s’est toujours refusé à souscrire le“terrible” pacte qu’André Breton imposait à ses adeptes. « Un balcon en forêt », un roman vertigineux…. « La route », un court récit d’une poésie et d’un fantastique prenant (in « La presqu’île ») et « Le rivage des Syrtes », qui au delà du scandale de ce Goncourt refusé par l’auteur, vaut par sa prose somptueuse. Voir à titre de curiosité, l’amusante reconstitution cartographique qu’ Yves Lacoste – enconfrère géographe- a dressé du territoire où ce déroule le roman (in “Paysages politiques”, Librairie Générale Française, Livre de poche, 1990). cf fichier image : « Syrtes-Y.Lacoste.jpg » Et bien sûr ses chroniques qui mêlent réflexions littéraires, histoire, et évocations poétiques de paysages : “Lettrines I et II”, “En lisant et en écrivant” et surtout “Carnet du grand chemin”.

Biographie :Julien Gracq, pseudonyme de Louis Poirier, est né le 27 juillet 1910 à Saint-Florent-leVieil, en Maine-et-Loire où il a vécu de 1970 jusqu’à sa mort le 22 décembre 2007. Etudes secondaires à Nantes, puis à Normale Sup. Agrégé d’histoire et de géographie, il enseigne cette discipline à Quimper jusqu’à la guerre. Mobilisé en 1939, Louis Poirier est prisonnier de juin 1940 à février 1941. Il enseigneà Caen de 1941 à 1946, puis au lycée Claude-Bernard, jusqu’à sa retraite en 1970. Son premier livre « Au château d’Argol » paraît en 1939 : la même année que La Nausée. D’emblée, Gracq est hors de toute mode. Son ouvrage est immédiatement salué par André Breton. Sans jamais faire formellement allégeance au mouvement surréaliste, Julien Gracq saura préserver une amitié indéfectible avec Breton...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Introduction à la poétique de la rupture dans la scène capitale de p.j.jouve
  • 7 Péchés capitaux anthologie poétique
  • Introduction au capital immatériel
  • Introduction au dictionnaire de poétique de michèle aquien
  • La déduction pour capital à risque
  • Poétique a une passante baudelaire
  • Y a-t-il une écriture poétique?
  • De l'internationalisation du capital à la mondialisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !