Introduction - Droit civil

1963 mots 8 pages
II/ OBJECTION : le droit est inconnaissable

C'est en disant le d qu'on le fait, il n'est pas le resultat d'une volonté humaine. Ce n'est pas ce quelqu'un veut, mais il se decouvre, il n'est pas non plus un regle de conduite quand un litige est porté devant un juge celui ci n'ordonne pas a l'une des parties un comportement, il attribut une chose a une personne (ex : on dit pas c'est mal de voler mais j'ordonne cette peine ).
Dire le droit c'est répartir des choses entre des personnes, le d en tant que tel cest cette chose attribué a cette personne. Comment s'effectue cette attribution ? Elle s'effectue en cherchant la relation associé ce qui pour chaque personne sera un bien. Autrement dit le droit c'est le bien d'une personne. C'est une vertu particulière celle de la justice et c'est en ca qu'on peut dire que le d est objet de la j. Ca va discerner dans la nature de la chose ce qui sera le bien de chacun des parties. C'est la qu'on voit que le d est inconnaissable car pour discerner ce droit il faut une connaissance a la foi ce qu'est la relation envisage et de la nature de la chose (ex : de la vente d'une chose, chacun des partie a le d d'obtenir de l'autre une chose. Le vendeur a le d de savoir le prix et l’acquéreur a le droit d'obtenir l'objet du contrat de vente ). Il va falloir determiner le prix, ce prix doit etre l'exacte contre parti de la chose vendu. Pour determiner le prix il faudrait donc avoir une connaissance parfaite de la nature de la chose vendu et de la relation existante entre le vendeur et l'acheteur or cela est impossible ! Il y a tjr une place d'incertude. On pourrait dire de maniere synthétique c'est qui si lon sait quelque chose du droit on peut pas avoir une connaissance certaine du d. Donc on peut affirmer que le droit reste en parti meconnaissable.
C'est jus (latin) qui est méconnaissable. Le d judicium ( jugement en latin) le « droit dit » lui peut faire la connaissance d'un d certain. Mais le judicium n'est pas tous

en relation

  • Droit civil
    16309 mots | 66 pages
  • droit civill
    4659 mots | 19 pages
  • Qu'est-ce que le droit?
    671 mots | 3 pages
  • Le comentaire d'arret
    1026 mots | 5 pages
  • Introduction droit civil
    33077 mots | 133 pages
  • Introduction droit civil
    667 mots | 3 pages
  • Introduction droit civil
    651 mots | 3 pages
  • introduction droit civil
    18511 mots | 75 pages
  • Introduction droit civil
    22497 mots | 90 pages
  • Introduction droit civil
    7009 mots | 29 pages