Introduction incipit Assommoir, Émile Zola

293 mots 2 pages
Dans l'Assommoir, 7eme roman de la saga des Rougons-Macquart paru en 1877, Zola a voulu "peindre la déchéance fatale d'une famille ouvrière dans le milieu empeste de nos faubourgs" (cf préface). Le chapitre 1 entre directement dans l'histoire en montrant Gervaise en proie aux difficultés. Elle attend son amant, qui a découché, dans une chambre misérable où dorment ses deux enfants. Dans le même temps, Zola met en place le cadre du roman. Dès les premières pages, il indique les limites du quartier de son héroïne. C'est un passage de description réaliste mais il est en même temps révélateur de la personnalité du personnage principal, Gervaise, et possède un caractère symbolique.
Comment ce passage présente les lieux de façon a la fois symbolique et réaliste et comment il fait de Gervaise une spectatrice et l'objet d'étude ?

I. Une description réaliste (évocation du cadre de l'action à travers les yeux du personnage principal). A) le cadre de l'action B) le milieu C) la focalisation

II. Portrait du personnage principal et symbolique des lieux. A) Connaissance de Gervaise. B) Les lieux symboliques.

Conclusion:
Ainsi ce texte de description permet de situer le cadre de l'action et de découvrir le personnage principal (fonction de l'incipit). Au delà de son aspect réaliste, la narration comporte un travail d'artiste qui joue avec les différents sens et symboles, qui amorce aussi l'utilisation de l'esthétique impressionniste que l'on retrouve dans d'autres passages du texte. Zola ne se contente pas de présenter une "tranche" de vie. Il construit la réalité qu'il donne a lire. En même tels le symbolisme des lieux rejoins sa conception de la société : le personnage est déterminé par ses origines, son milieu et les lieux occupé pas ces milieux.

en relation

  • Copie
    8872 mots | 36 pages
  • Thérese raquin
    20519 mots | 83 pages
  • Introduction filmologie
    76207 mots | 305 pages
  • Le pouvoir des mots
    26110 mots | 105 pages
  • dissertations
    125547 mots | 503 pages