Ionesco

17156 mots 69 pages
André Durand présente

Eugen Ionescu dit Eugène IONESCO

(Roumanie -France)

(1909-1994)

[pic]

Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres qui sont résumées et commentées
(surtout ‘’La cantatrice chauve’’ et ‘’Rhinocéros’’).

Bonne lecture !

Né à Slatina en Roumanie, le 26 novembre 1909, d’un père roumain et d’une mère française, il vint à Paris à l’âge de deux ans, la famille déménageant parce que le père venait y étudier le droit. Mais, en 1916, quand l'Allemagne déclara la guerre à la Roumanie, il retourna à Bucarest. Le reste de la famille resta en France, à La Chapelle-Anthenaise (Mayenne). En 1922, à la suite du divorce de leurs parents, Eugène et sa sœur rejoignirent leur père en Roumanie, pays dont ils ignoraient tout des coutumes et de la langue.
Après avoir appris le roumain, fréquenté le lycée orthodoxe Saint-Sava et obtenu son baccalauréat, en 1929, à l'âge de vingt ans, il entra à l'université de Bucarest en études françaises où il fut considéré comme un brillant étudiant.
Il participa, avec Emil Cioran et Mircea Eliade, au groupe Criterion dirigé par le philosophe Nae Ionescu (sans aucune parenté avec lui). Il subit l’influence intellectuelle de ce maître à pensée d’une génération excitée, philosophe aussi creux que charismatique, qui citait Spengler et Schopenhauer, mais se fit de plus en plus proche des Gardes de fer, mouvement nationaliste, fasciste et antisémite qui exista en Roumanie entre 1927 et le début de la Seconde Guerre mondiale, et de leur mystique de la mort rédemptrice. «Il a créé une Roumanie réactionnaire, stupide et terrifiante. [...] Il a entraîné dans son sillage nombre de ses collègues et toute la jeunesse intellectuelle. », écrivit Ionesco en 1945. Les meilleurs esprits se sont alors échauffés et transformés en bêtes stupides à peau dure et à regard torve. Dans ce prurit, on milita pour une nation désinfectée et pour un « Conducator » aux allures d’Antéchrist ; on persécuta des juifs vite confondus

en relation

  • Ionesco
    9152 mots | 37 pages
  • Ionesco
    844 mots | 4 pages
  • Ionesco
    813 mots | 4 pages
  • Ionesco
    286 mots | 2 pages
  • Ionesco
    327 mots | 2 pages
  • Ionesco
    1047 mots | 5 pages
  • Ionesco
    650 mots | 3 pages
  • Ionesco
    401 mots | 2 pages
  • Ionesco
    4125 mots | 17 pages
  • Ionesco
    469 mots | 2 pages