Isf etr impot

250 mots 1 page
L’ASSIETTE DE L’ISF

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune a été crée en 1989, succédant à l’IGF (Impôt sur les Grandes Fortunes), qui était en vigueur de 1982 à 1987. C’est un impôt redistributif, à visée sociale.

Il concerne les contribuables possédant un patrimoine net supérieur à 790 000 Euros (seuil au 1er Janvier 2009), c'est-à-dire environ 2% de la population française.
C’est un impôt progressif, avec des taux allant de 0,55 % à 1,80 % de la valeur nette du patrimoine imposable, en fonction des tranches.

L’assiette de l’ISF est composée de la valeur vénale des biens au 1er janvier de l’année d’imposition, déduction faite des dettes.
En principe, l'ensemble des biens composant le patrimoine du foyer fiscal est soumis à l'ISF.
Ce principe est précisé à l’article 885 E du Code général des impôts : « L'assiette de l'impôt de solidarité sur la fortune est constituée par la valeur nette, au 1er janvier de l'année, de l'ensemble des biens, droits et valeurs imposables appartenant aux personnes visées…»
Pour les contribuables français résidant en France, le patrimoine imposable comprend donc l'ensemble des biens, situés en France ou à l'étranger.
Pour les contribuables français résidant à l’étranger, seuls les biens situés en France, et sous réserve de l'application des conventions internationales, sont imposables. Toutefois, les placements financiers réalisés en France sont en règle générale exonérés

en relation

  • Exposé
    43425 mots | 174 pages
  • Hugo doc
    57084 mots | 229 pages