It's a wonderful life analyse

Pages: 8 (1926 mots) Publié le: 6 décembre 2012
Frank Capra a réalisé en 1946 un film qui critique les faux dirigeants de son époque, soit ceux qui préfèrent les profits à la dignité. It’s a Wonderful Life raconte l’histoire de George Bailey, qui en la veille de Noël, songe au suicide. Tout au long du film, on nous raconte des moments marquants de la vie de George, par l’intermédiaire de Clarence, un ange de seconde classe qui doit sauverGeorge pour obtenir ses ailes. Lorsqu’il était jeune, George a perdu l’usage de son oreille gauche alors qu’il a sauvé son jeune frère de la noyade. Dès son jeune âge, George rêvait de voyager et de devenir explorateur. Il n’était aucunement intéressé par le travail de bureau. Mais quelques années plus tard, suite au décès de son père, George se voit dans l’obligation de prendre l’entreprise familialesous sa charge. Il se retrouve alors à passer sa vie dans un bureau à gérer une banque et à se battre contre son principal rival, M. Potter. L’histoire se déroule la veille de Noël en 1945, alors que l’oncle Billy a égaré une somme d’argent importante. Tout le petit village de Bedford Falls, ainsi que sa femme et ses enfants, se rassemble pour aider George, puisque lui aide ces gens depuis desannées avec l’entreprise de son père. L’idéologie américaine est fortement présente dans le film. L’American Way of Life, le mythe de Paradis perdu, ainsi que le mythe du Common man sont les concepts qui forment la base de It’s a Wonderful Life.

Il y a plusieurs valeurs véhiculées dans It’s a Wonderful Life. Ces valeurs contribuent grandement au concept de l’American Way of Life, c’est-à-dire àun idéal de vie. La famille et la solidarité sont deux des valeurs qu’on nous inculque tout au long du film, et particulièrement lors de la dernière scène, où tout le monde se rassemble chez George pour lui apporter de l’argent et pour sauver son entreprise et sa famille. À l’âge adulte, George représente l’image typique de l’homme. C’est un homme rangé. Il habite la maison dont il rêvait plusjeune, avec la femme qu’il voulait épouser, Mary. Avec cette dernière il a eu quatre beaux enfants, donc une autre réussite personnelle. Du côté social, George a également excellé. Tout le film est basé sur sa réussite sociale. En effet, George est un homme apprécié par toute la communauté de Bedford Falls et même s’il n’a pas réalisé son rêve de devenir explorateur, il a quand même réussit dans savie professionnelle. Il est un homme d’affaire et dirige la banque de son défunt père et la plupart de la communauté lui fait confiance pour leurs finances. Donc, vis-à-vis Potter, George a plutôt bien réussit. It’s a Wonderful Life se passe en bonne partie dans le temps de Noël et cette fête représente beaucoup le bonheur. C’est le moment de l’année où tous se retrouve en famille et qu’oncélèbre dans la joie. Donc, le temps dans l’histoire sert également de soutien au concept de l’American Way of Life et donc, à la poursuite du bonheur de George et de ses proches. La scène finale du film se déroule alors que George vient de voir grâce à Clarence tout ce que la vie à Bedford Falls aurait été sans lui. Suite à cela, il se précipite chez ses amis et retrouve des éléments de sa viehabituelle. C’est à la toute dernière seconde, afin de clore le film ainsi, que George va retrouver sa femme et ses enfants pour leur dire qu’il les aime. Par après, il apprend aussi que toute la petite communauté de Bedford Falls s’est réunie pour récolter de l’argent afin que l’entreprise Bailey revive. Tous ces éléments représentent l’amour. Celui que George a pour sa famille, celui qu’il a pour les gensde Bedford Falls et celui que les citoyens ont envers George. L’amour est la récompense suprême de l’American Way of Life.

Le paradis perdu est un mythe fondateur du cinéma américain et il est très présent dans It’s a Wonderful Life. Dès que le film commence, l’idée du paradis perdu est installée. C’est la veille de Noël et on entend différentes gens prier pour que George s’en sorte et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • It’s a wonderful life frank capra
  • Half a life
  • Analyse swot et pestel de la sun life
  • Life is not a joke
  • Life is not a game
  • CITY LIFE à rendre dans le classeur
  • Ken loach "it's a free world" critique
  • Analyse pub fuel for life-diesel

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !