Itb q54 - eco investissement

1223 mots 5 pages
L’investissement est l’un des moteurs de l’économie d’un pays. De son niveau dépend l’emploi et les revenus nécessaires à la croissance économique.

Les décisions d’investissement relèvent le plus souvent des ménages les plus riches, entreprises et dans une certaine mesure de l’Etat. En période de ralentissement économique, ou de faible croissance, l’importance du maintient de son niveau apparait comme un nécessité

Il apparaît donc normal qu'il suscite chez nos hommes politiques, notamment d'aspirations libérales, un très grand intérêt. Ainsi on constate que de nombreuses réformes, tout particulièrement les réformes fiscales, visent à favoriser l’investissement de par la diminution des impôts sur les agents à capacité de financement (les ménages les plus riches) ainsi qu'en attribuant des avantages fiscaux (exonération d'impôts) aux grandes entreprises.

Mais quels sont les facteurs qui rendent l’investissement propice ?

Dans une première partie, nous définirons le concept d’investissement ainsi que les différentes formes qu’il revêt, puis nous déterminerons les paramètres dont résulte le niveau d’investissement.

I / La notion d’investissement :

I.1/ Définition

Selon la Comptabilité nationale, l’investissement, ou Formation brute de capital fixe (FBCF) est répertoriée à plusieurs niveaux : * au niveau des Entreprises : c'est la valeur des biens durables acquis par les unités de production pour être utilisés pendant au moins un an dans leur processus de production. * au niveau des Ménages : la FBCF des ménages dans le cadre de leur activité domestique ne concerne que l'acquisition ou la production pour leur propre compte de logements, * au niveau des Entrepreneurs individuels : la FBCF des ménages en tant qu'entrepreneurs est comptée dans la FBCF des entreprises (contribution à l'activité productive).
Les investissements financiers, les acquisitions de terrains, les investissements immatériels ne sont pas comptabilisés dans la

en relation

  • Plans grand oral itb 1ere année
    21713 mots | 87 pages
  • Itb 2009
    83399 mots | 334 pages