Jacque le fataliste et le destin brouillon

2386 mots 10 pages
Ds quelles mesure le roman illustre-t-il la phrase suivante "nous croyons conduire le destin; mais c'est toujours lui qui nous conduit" ?

Quelle est
I.La philosophie des personnages [maître et jacque] face au destin

Les allusion menant a nouc convaincre que le destin ns mene : Le grand rouleau les chainons d'une gourmette

a. le destin conduit Jacques au courage jacque se laisse bercer par ces convictions et ne manque pas de relier tout ce qui lui arrive au grand rouleau .Persuader que tout ce qui lui arrive est deja ecrit, il puise dans sa philosophie une force entreprenante, un courage qui lui permet d’oublier sa peur. " le destin, pour Jacques, était tout ce qui le touchait ou l'approchait, son cheval[1], son maître, un moine, un chien, une femme, un mulet, une corneille. »C’est ainsi qu’il s’élance au-devant des dangers sans hésitation : s’il est écrit là-haut qu’il lui arrivera un malheur, il n’y pourra rien changer, il est infaillible sur ces principe qu'il ne cesse de justifier par des reference philosophique.

b. les reference philosophique
Le debat philosophique etant annoncé par le titre du livre "le fataliste" , ne cesse d'etre exprimé et justifier . Les theorie du capitaine son basée sur Spinoza qui soutient la théorie des causes a effet et et sont réutilisé par jacques.

c. l'épisode du cheval
; or Jacques dit à son cheval : « Va donc où tu voudras ! » renonçant à le maîtriser. Comme en écho à cette phrase : « Nous croyons conduire le destin, mais c'est lui qui nous conduit. » ; Le maître adoptant le fatalisme de Jacques qualifie ironiquement ce cheval « d'inspiré » et les deux passages entre les fourches patibulaires d'« arrêt du destin, prononcé deux fois par [son]cheval » alors que Jacques, qui se voit déjà pendu, déclare : « J'ai beau revenir sur le passé, je n'y vois rien à démêler avec la justice des hommes. Je n'ai ni tué, ni volé, ni violé. »

[transition parler des crainte de J lorsqu il comprend qu'il est destiné a la mort

en relation

  • Sujet d'invention : preface de jacques le fataliste de diderot
    1380 mots | 6 pages
  • Jacques le fataliste
    2279 mots | 10 pages
  • Jacques le fataliste
    2082 mots | 9 pages
  • Fragments d'un traité du vide
    4289 mots | 18 pages
  • 42 Alain Fournier
    1836 mots | 8 pages
  • Dissert'
    1961 mots | 8 pages
  • cour la princesse de cléves
    6740 mots | 27 pages
  • le chat qui pelote
    5157 mots | 21 pages
  • Zola l'oeuvre
    3051 mots | 13 pages
  • Diderot
    11954 mots | 48 pages