Jacques le fataliste incipit

1260 mots 6 pages
Incipit de Jacques le fataliste et son maître de Diderot

Introduction
La première page du roman vise à fixer les personnages dans un lieu et dans un temps mais aussi à définir un certain pacte de lecture entre le narrateur et le lecteur. Hors Diderot, dans l'incipit de Jacques le fataliste et son maître écrit dans la deuxième moitié du siècle des lumières semble refuser de répondre aux attentes du lecteur.
En quoi ce texte joue-t-il avec les codes romanesques ?
Le narrateur se plait d'abord à déjoué les codes du roman. Il met alors en place un genre mixte et problématique. I- Divergence avec le roman
A- Des questions laissées sans réponses
Le narrateur semble mettre en scène un lecteur conformiste qui s'interroge sur le développement de l'intrigue, comme en témoigne les deux premières phrases du texte que l'on peut lui imputer (ex : Comment s'étaient-ils rencontrés ? Comment s'appelle-t-il ?...) Or le narrateur refuse de se plier aux conventions romanesques car il répond par des questions aux interrogations sur le cadre de l'action voir par la provocation.
Tourne au ridicule les schémas romanesques traditionnels. Refus d'écrire un roman d'aventures conventionnelles d'autant plus que les personnages ne sont pas vraiment des personnages de roman. On ne sait rien de leur passé. On ne connaît pas le nom du maître. Jacques peut être autant un nom qu'un surnom. Jacqueris à révolte de paysans dans les campagnes.
Le personnage est dépourvu d'une identité propre. Le valet l'emporte sur le maître. On a affaire à deux clichés plutôt qu'à deux personnages.

B- Une trame romanesque ?
Le narrateur suggère bien une thématique romanesque pour son roman. Il s'agit de l'histoire des amours de Jacques. Hors ce motif est traité de manière ironique. La réaction du maître qui s'endort à peine le récit des amours commencé illustre le peu d'intérêt de cet intrigue alors qu'on pourrait s'attendre à de hautes envolées lyriques, c'est le bas corporel.
De plus, le récit

en relation

  • Incipit Jacques le fataliste
    551 mots | 3 pages
  • jacques le fataliste (incipit)
    1030 mots | 5 pages
  • Incipit jacques le fataliste
    1189 mots | 5 pages
  • Incipit jacques le fatalistes
    886 mots | 4 pages
  • incipit de jacque le fataliste
    1048 mots | 5 pages
  • Incipit jacques le fataliste
    1313 mots | 6 pages
  • Incipit de jacques le fataliste
    1994 mots | 8 pages
  • Incipit de jacques le fataliste, diderot
    494 mots | 2 pages
  • Incipit de jacques le fatalist
    604 mots | 3 pages
  • Incipit de jacques le fataliste
    743 mots | 3 pages