jdqksjfljqs

282 mots 2 pages
Montesquieu (1689-1755) était un penseur politique, philosophe et écrivain français du début du siècle des Lumières. Le mouvement des Lumières détient son nom de la volonté des philosopheseuropéens du XVIIIe siècle, de combattre les ténèbres de l'ignorance par la diffusion du savoir. Montesquieu voyagea beaucoup, et est l'auteur de nombreux mémoires, romans et essais. Les Lettres persanesest un roman épistolaire (utilisant notamment les registres polémique, comique et ironique.) Cependant, le roman fut publié au printemps 1721 à Amsterdam, et Montesquieu, par prudence, n’avoua pasqu’il en était l’auteur. Selon lui, le recueil était anonyme, et il se présentait comme simple traducteur, ce qui lui permettait de contourner la censure. Ce roman fait la satire amusée de la sociétéfrançaise, vue par des Persans qui viennent de l’Orient. Ceux-ci se rendent à Paris et y découvrent les Parisiens, leurs modes, les lois et les opinions politiques françaises. Cet extrait est la « lettre 101» : Rica, un Persan voyageant en France, explique à son ami Rhédi que la mode passe même avant la politique dans ce pays. Cet étonnement est un moyen pour Montesquieu de souligner des aspectscritiquables de la société qui sont jugés excessifs. Nous allons donc voir comment l'auteur utilise une manière indirecte afin de critiquer la société française. Dans un premier temps, nous évoquerons lacritique des comportements des Français ; dans un second, la critique politique de cette lettre. La critique des comportements des Français commence par une hyperbole péjorative, « l'inconstanceprodigieuse » sur leurs modes selon Rica, qui apprend l'étonnement du regard étranger. Il évoque leur mépris pour tout ce qui est étranger, principalement des futilités : « ce qui est étranger leur paraîttoujours ridicule ». L'antithèse entre les expressions « bagatelles » et « choses importantes » et le parallélisme

en relation

  • La princesse de babylone, voltaire
    3236 mots | 13 pages
  • l'homme
    331 mots | 2 pages
  • De L Esclavage Des N Gres
    938 mots | 4 pages
  • Téléchargements
    277 mots | 2 pages
  • la jeune fille a la perle
    605 mots | 3 pages
  • Le feu follet
    4345 mots | 18 pages
  • La promenade au bois de Boulogne
    7816 mots | 32 pages
  • Le dernier jour d'un condamné.
    283 mots | 2 pages
  • Commentaire lettres persannes
    1352 mots | 6 pages
  • Moyen âge / renaissance
    1088 mots | 5 pages
  • Manon Lescaut
    1625 mots | 7 pages
  • Montesquieu Lettre Persanne
    1252 mots | 6 pages
  • Biographie montesquieu
    537 mots | 3 pages
  • Montesquieu
    1186 mots | 5 pages
  • image
    4407 mots | 18 pages