Je ne sais pas de meyer le saget

6934 mots 28 pages
toujours avoir une vision partagée de ceux que d'autres ont. Grandir avec les différentes approches philosophiques et sociétales d'humains transmettant par l'écrit.
Mon but au travers de mon inscription est de m'ouvrir et un jour rédiger pour partager.

Mon texte de référence est un billet de Meyer le Saget qui dit :

Je ne sais pas »… petite phrase terrible à prononcer pour ceux qui pensent que l’importance se mesure au fait d’avoir réponse à tout.
Ne pas tout savoir ne devrait pas être une honte, puisque c’est la réalité de chacun ; mais avouer qu’on ne sait pas reste pourtant un risque majeur dans bien des entreprises.

Alors on feint de savoir, de comprendre, d’être au courant, d’avoir pressenti le problème… s’éloignant ainsi des solutions les plus efficaces.

Regardons les choses autrement : accepter de dire ‘je ne sais pas » présente de nombreux avantages.
D’abord c’est une réponse authentique.
Elle donne à son auteur le force de la vérité,
De l’accord avec lui-même et développe
Sa liberté face au regard d’autrui.
Ensuite, elle permet de prendre du recul sur la question posée, de rechercher des informations valables, d’approfondir pour pouvoir mieux répondre.
Enfin, elle permet de s’améliorer.

Si l’on croit tout savoir, la porte est fermée à l’apprentissage, on se prive de la remise en question qui permet toutes les évolution importantes.

Je ne sais pas »… petite phrase terrible à prononcer pour ceux qui pensent que l’importance se mesure au fait d’avoir réponse à tout.
Ne pas tout savoir ne devrait pas être une honte, puisque c’est la réalité de chacun ; mais avouer qu’on ne sait pas reste pourtant un risque majeur dans bien des entreprises.

Alors on feint de savoir, de comprendre, d’être au courant, d’avoir pressenti le problème… s’éloignant ainsi des solutions les plus efficaces.

Regardons les choses autrement : accepter de dire ‘je ne sais pas » présente de nombreux avantages.
D’abord

en relation

  • Cours M.B.A.
    160221 mots | 641 pages
  • L’essentiel du management par les meilleurs professeurs
    169994 mots | 680 pages