Je ne sais pourquoi-Verlaine

1670 mots 7 pages
Volet 1 : Tableau-synthèse
Veuillez remplir les espaces prévus à cet effet.
« Je ne sais pourquoi » de Verlaine
Tableau-synthèse
Déduction
Repérage des illustrations
Interprétation
Idées principales et thèmes
Procédés d’écriture
Preuves textuelles
Explication de l’illustration
Dualité de Verlaine

Champs lexicaux

Ivresse :
«Ivre de soleil» (v.15)
«liberté» (v.16)
«immensité» (v.14)
«se livre et flotte» (v.20)
Dualité émotive :
Les champs lexicaux d’ivresse et de tristesse mettent en évidence la dualité vécue par l’auteur qui vit des moments d’ivresse par les souvenirs des moments passés avec l’être aimé, ce qui lui rappelle la passion et par la douleur ressenti par la perte de ce dernier et du sentiment de culpabilité face à son geste ainsi que la haine qui a poussé Verlaine a tuer son amant. L’auteur est également à la recherche de sentiments de liberté et d’ivresse alors qu’il est prisonnier.

La dualité présente dans le poème fait ressortir un état de déchirement de la part du poète.

Tristesse :
« esprit amer» (v.2)
«mélancolique» (v.7)
« tristement elle crie» (v.18)
« meurtrie» (v.21)

Adverbes

«doucement» (v.17)
«tristement» (v.18)

Verbes
Mouvement :
«vole» (v.3)
«couvre» (v.6)

Sensations contraires :
Voler témoigne d’une sensation d’ivresse et des sentiments positifs de l’amour et de la liberté, tandis que couvrir renvoie à la protection de l’être aimé et à un état de calme. Verlaine suggère ainsi son déchirement intérieur.

Vocabulaire connotatif (sens)
Toucher : «brise d’été» (v.15)
«tiède demi-sommeil» (v.17)

Sens de l’opposition :
Les sens sont confrontés à des sensations de calme et douceur, puis a d’autres sensations plus intenses et désagréables. Par cette opposition, l’auteur suggère la dualité de ses émotions.

Vue :
«soleil» (v.12)
«flot vermeil» (v.16)

Ouïe :
«tristement elle crie» (v.18)

Vocabulaire connotatif
Instabilité :
«D’une aile inquiète et folle vole» (v.3)
«À tous les vents du ciel balancée»

en relation

  • "Je ne sais pourquoi" verlaine
    415 mots | 2 pages
  • Puis-je penser ce que je veux?
    298 mots | 2 pages
  • Les Inge Nus Verlaine
    998 mots | 4 pages
  • Puis-je penser ce que je veux?
    1247 mots | 5 pages
  • Suis je libre de penser ce que je veux
    2535 mots | 11 pages
  • Vendredi ou la vie sauvage
    357 mots | 2 pages
  • Venez en au fait
    684 mots | 3 pages
  • La beauté est-elle véridique ?
    9090 mots | 37 pages
  • Vendredi ou la vie sauvage
    610 mots | 3 pages
  • Pourquoi faut il chercher la vérité ?
    2553 mots | 11 pages
  • Clair de lune de verlaine
    1319 mots | 6 pages
  • Suis-je libre de penser ce que je veux?
    1287 mots | 6 pages
  • Faut-il toujours dire la vérité?
    1858 mots | 8 pages
  • Ce que je veux
    6644 mots | 27 pages
  • Ne peut-être vendu
    117307 mots | 470 pages