Je suis nommé directeur !

892 mots 4 pages
Je suis nommé directeur !

La remise des clefs. C'est à ce moment-là que Cédric Rotach, nommé directeur d'un supermarché Champion il y a six mois, a pris toute la mesure de sa fonction. « Quand mon prédécesseur, qui m'avait accompagné pendant les premiers jours ne m'a pas dit " à demain ", les choses sont devenues vraiment palpables. » Il se souvient d'un sentiment mêlé d'angoisse et d'excitation, comme tous ceux qui, un jour, ont été « nouveaux » directeurs. « Normal, on prend pour la première fois seul les commandes du navire », commente le jeune impétrant. Et pas question de faire une mauvaise manoeuvre pendant cette délicate phase de prise de poste, où la moindre maladresse peut hypothéquer l'avenir.
Considérant cette fonction comme un maillon stratégique de leur organisation, la plupart des enseignes prévoient des processus d'intégration très structurés, comme le parcours de passeport directeur de Champion, qui alterne sur six à neuf mois théorie et stages, ou le programme d'immersion de Sephora dans un magasin d'excellence. Mais si rien n'est laissé au hasard, certaines choses, de l'ordre du comportement, ne s'apprennent pas !
Souvent, les 100 premiers jours sont décisifs. Dans ce laps de temps, le directeur doit sentir l'atmosphère, identifier les forces et les faiblesses de son magasin, impulser les premiers changements. C'est court pour intégrer les mille et une informations qui assaillent le nouveau responsable. Même pour celui qui a déjà eu une expérience de management. « Car cette fois, il s'agit de manager des manageurs. Les directives cèdent le pas à un management beaucoup plus participatif », explique Jean-Michel Moszkowiez, directeur adjoint de Fora, qui insiste : « Plus le comité de direction sera soudé et responsabilisé, plus le directeur pourra se consacrer aux missions transversales qui lui incombent désormais. » Rapport d'étonnement
Le principal piège qui menace est de vouloir tout changer trop vite. Cela aurait pour effet de braquer

en relation

  • Technique
    1460 mots | 6 pages
  • Les missions de la douane
    3527 mots | 15 pages
  • Diagnostic stratégique de sanofi-aventis
    7851 mots | 32 pages
  • Droit
    1717 mots | 7 pages
  • titre
    307 mots | 2 pages
  • Veolia trandep
    4738 mots | 19 pages
  • cas dell
    2688 mots | 11 pages
  • Une nuit dans une "shooting gallery"
    966 mots | 4 pages
  • Societé de capitaux
    3249 mots | 13 pages
  • Les sociétés anonymes
    3306 mots | 14 pages