Je l'aimais dissertation

825 mots 4 pages
Dissertation: Français
Une adaptation cinématographique

Un soir d’hiver, Adrien se tient devant l’appartement valises en main. Il décide de quitter du jour au lendemain sa femme Chloé ainsi que ses deux filles pour cette jeune demoiselle rencontrée un an auparavant dont il est éperdument amoureux. Pierre, le père d’Adrien, vieil homme aigris, tente alors de réconforter de son mieux Chloé en l’emmenant dans un chalet à la campagne. Cependant, à sa plus grande surprise, il n’épouvre non pas du degoût ou de l’énervemment envers son fils mais bien de l’admiration. De là va découler une confession, non pas celle de Chloé mais bien celle du père d’Adrien, cet homme que tout le monde haissait. Une histoire d’amour entre un homme marié et une maitresse qui ne peuvent se quitter. Une déclaration qui composera le coeur de l’histoire, et qui sera mise en parallèle à celle du jeune couple. Le tout écrit avec beaucoup de justesse pas Anna Gavalda et adapté au cinéma par la réalisatrice Zabou Breitman.

Une bonne d’adaptation cinématographique ne consiste pas en une simple transposition. Une adaptation doit enrichir l'œuvre en portant sur elle un autre regard. L'auteur doit se l'approprier pour mettre en lumière ce qui lui semble plus important ou encore ce qui l’a le plus marqué à la lecture du livre. Bien évidemment une bonne adaptation ne peut se faire sans de bons acteurs qui arrive à faire passer les sentiments des personnages avec justesse ainsi qu’à nous procurer autant d’émotion que celle ressenti lors la lecture. Le contexte se doit d’être identique, ou du moins fort semblable afin d’y garder l’ambiance générale de l’histoire. Pour ce qui est du reste, je pense que ca découle d’une appréciation personnelle.

Il suffit de comparer le début du film et les premiers pages du livre pour se rendre compte de l’exactitude des paroles et des moindres décors. Cependant on remarque qu’il a voulu mettre l’accent sur d’autres choses que Gavalda en insistant

en relation

  • Disertation
    1030 mots | 5 pages
  • Le thème du plaisir dans l'étranger
    999 mots | 4 pages
  • L'étranger
    984 mots | 4 pages
  • Meursault est humain ou inhumain
    1620 mots | 7 pages
  • Ni d'eve Ni d'adam
    1555 mots | 7 pages
  • Dst sur argu
    4174 mots | 17 pages
  • Lecture analytique de l'étranger
    970 mots | 4 pages
  • dissertation montaigne
    1155 mots | 5 pages
  • Corpus amitié
    1351 mots | 6 pages
  • Humanisme Bac Blanc 1
    1320 mots | 6 pages