Jean anouilh

573 mots 3 pages
Biographie
La genèse d'une passion Le lycée Chaptal, au croisement de la rue de Rome et du boulevard des Batignolles.Le père de Jean Anouilh était tailleur et sa mère musicienne et professeur de piano. C'est en 1923 au Lycée Chaptal que son amour pour le théâtre se manifeste. Des rencontres littéraires essentielles interviennent : celle de Jean Cocteau avec Les Mariés de la tour Eiffel en 1921 et celle de Jean Giraudoux à travers sa pièce Siegfried en 1928.

Après avoir travaillé pendant deux ans dans une agence de publicité avec, entre autres, Jacques Prévert et Jean Aurenche, Anouilh devient entre 1929 et 1930, le secrétaire du comédien Louis Jouvet à la Comédie des Champs-Élysées.[réf. nécessaire] Leur collaboration est houleuse, Jouvet sous-estimant les ambitions littéraires de son employé.

Il épouse en 1931 la comédienne Monelle Valentin[1], qui créera entre autres le rôle-titre d'Antigone en 1944, et dont il aura une fille Catherine[2], née en 1934 et qui deviendra elle aussi comédienne (elle créera la pièce que son père écrira pour elle Cécile ou l'École des pères en 1954). Le couple divorce en 1953 et Anouilh épouse la comédienne Nicole Lançon qui deviendra sa principale collaboratrice et avec laquelle il aura trois enfants : Caroline, Nicolas et Marie-Colombe.

Les premières œuvres
En 1932, Jean Anouilh fait représenter sa première pièce, Humulus le muet, écrite en collaboration avec Jean Aurenche en 1929. C'est un échec. Elle est suivie quelques mois plus tard de ce qu'il qualifie comme « sa première vraie pièce »[réf. nécessaire] : L'Hermine. Il connaît son premier grand succès en 1937 avec Le Voyageur sans bagage au théâtre des Mathurins. Les acteurs principaux sont Georges et Ludmilla Pitoëff. Darius Milhaud en écrit la musique de scène, sous forme de Suite pour violon, clarinette et piano (op.157b).

En 1938, il obtient un nouveau succès critique et public avec la création du Bal des voleurs et inaugure sa collaboration avec André

en relation

  • Jean anouilh
    642 mots | 3 pages
  • Jean anouilh
    315 mots | 2 pages
  • Jean Anouilh
    478 mots | 2 pages
  • Jean anouilh
    499 mots | 2 pages
  • Jean anouilh
    275 mots | 2 pages
  • Jean anouilh
    304 mots | 2 pages
  • Jean anouilh
    1666 mots | 7 pages
  • Jean anouilh
    1857 mots | 8 pages
  • Jean anouilh
    490 mots | 2 pages
  • Jean anouilh
    405 mots | 2 pages