Jean francois copé

852 mots 4 pages
Il est souvent difficile de se définir soi-même. Jean-François Copé, avec son assurance habituelle, y est parvenu. En se posant en chef de file de la "droite décomplexée", il parle de lui, tout autant que du courant de pensée qu'il entend représenter. Jean-François Copé, c'est d'abord l'histoire d'un enfant choyé, aimé, à qui il a été donné de croire qu'il pouvait accomplir le meilleur des destins.
Né le 5 mai 1964 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) d'une mère originaire d'Algérie et d'un père professeur de médecine d'origine juive roumaine sauvé par des Justes, il se fait remarquer très tôt par un aplomb hors du commun. Dans le très chic lycée parisien Victor-Duruy, il proclame à ses camarades qu'il sera un jour président de la République. Une arrogance qui n'est pas sans rappeler un certain... Nicolas Sarkozy, son modèle. Déterminé, travailleur, il enchaîne les diplômes qui ouvrent les portes de la politique : Sciences Po, l'ENA.

FIDÈLE À CHIRAC

Après un détour par le privé, ce jeune gaulliste s'incruste dans la cellule de réflexion chargée de préparer l'élection de Jacques Chirac en 1995. Alors que la plupart des cadors du RPR courent dans les bras d'Edouard Balladur, il reste fidèle à M. Chirac, dont le tempérament sans chichis lui ressemble.

Le clan Chirac lui trouve une circonscription, en Seine-et-Marne. Il conquiert aussi la mairie de Meaux, où il sera réélu à chaque scrutin avec des scores brillants, preuve pour lui que ses projets pour la ville, axés sur la sécurité et la rénovation urbaine, sont appréciés par les Meldois.

Sa carrière nationale est plus houleuse. Deux ans après avoir été élu plus jeune député de France à l'Assemblée nationale, il est battu en 1997, lors d'une triangulaire opposant le RPR, le PS et le FN. Il gardera de cette défaite un goût amer.

S'ensuit pour lui une traversée du désert qui stimule sa détermination à arriver au sommet du pouvoir. La réélection de Jacques Chirac en 2002 le propulse au gouvernement,

en relation

  • Magifle
    3853 mots | 16 pages
  • Presse écrite sur l'ump
    521 mots | 3 pages
  • Divers
    679 mots | 3 pages
  • Argument pour mariage gay
    712 mots | 3 pages
  • Grh exercie 4
    2106 mots | 9 pages
  • De l'unr à l'ump
    2284 mots | 10 pages
  • exposé affaire Bygmalion
    525 mots | 3 pages
  • La droite aprés la défaite de 2012
    785 mots | 4 pages
  • Ahaha
    718 mots | 3 pages
  • Fonctionnement de l'ump
    5361 mots | 22 pages