Jerusalem

952 mots 4 pages
En préambule, je précise que je ne suis pas idéaliste , je ne connais pas d"idéaliste dans mon entourage, et portant, je suis stupéfait de la bêtise de Desaxée.
Il me semblait que Desaxée se réclamait des idéaux cartésiens et d'universalité.
Tout cela n'est qu'illusion et ignorance !

Parmi tous les avis exprimés, avec conviction, passion, humour ou idéalisme, il y a beaucoup d'arguments infondés ou hors sujet. Notamment chez ceux qui prônent le tribalisme ou pour être précis l'ethnocratie/clanocratie.

Les seules vraies questions sont les suivantes. Cela a-t-il un sens ? Qu'est-ce que la République De Djibouti ? Qu'est-ce qui fonde l'identité djiboutienne ? Existe-t- elle une conscience djiboutienne? si non, à nous de la créer.
Sinon, Djibouti continuera d'être une abstraction réservée à des tribalistes à courte vue.

Je ne nie pas que la RDD est marquée autant par le retour des intégrismes, des nationalismes et des ethnismes mais ce que je dénonce c'est la banalisation et la dramatisation magistralement joué par le sieur Gabayo pour certainement amuser la galerie.
C’est essentiellement l’Autre qui fait l’objet d’un rejet,d'exclusion,d'une haine plutôt qu'une acceptation, au détriment d’une meilleure reconnaissance de l’Autre en tant qu’Autre, en tant que sujet singulier et universel.

Il s’agit donc de comprendre pourquoi l'Autre est aujourd’hui posé comme un problème. Il s’agit aussi de trouver les modes de traitement possibles au plan politique, social et éducatif.
Je ne me reconnais pas dans ces discours tribalistes qui donnent la primauté de l’appartenance à une communauté sur la reconnaissance de l’individu. C’est une forme d’apologie de l’atomisation traduite par la métaphore de la mosaïque.
Tout repli identitaire est en effet suicidaire. Toute négation des identités et des différences identitaires l'est tout autant.

Ce sont bien mes arguments que j'avance. Et je ne vois pas en quoi ce seraient des conneries Desaxée. Que voulez-vous

en relation

  • Jerusalem
    2049 mots | 9 pages
  • Jérusalem
    339 mots | 2 pages
  • Jérusalem
    934 mots | 4 pages
  • Jerusalem
    6447 mots | 26 pages
  • Jerusalem
    2103 mots | 9 pages
  • Jérusalème
    820 mots | 4 pages
  • Jérusalem
    763 mots | 4 pages
  • Jerusalem
    2331 mots | 10 pages
  • Jérusalem
    309 mots | 2 pages
  • Le patriarche de jérusalem
    816 mots | 4 pages