Jgjdtyjtyj

975 mots 4 pages
Guillaume Apollinaire est un poète et écrivain français, né à Rome le 26 août 1880, et mort à Paris, juste avant la fin de la Première Guerre Mondiale, le 9 novembre 1918. Il est considéré comme l'un des poètes français le plus important du début du XXe siècle, il fût chantre de nombreuses avant-gardes artistiques de son temps, notamment du Cubisme à la gestation duquel il participa, poète et théoricien de l'Esprit nouveau, et sans doute un précurseur majeur du Surréalisme dont il a forgé le nom. Nous allons nous interesser au recueil Alcools composé de poèmes écrits entre 1898 et 1913, tels que « La tzigane », « Le pont Mirabeau », « Les Femmes », « Nuit Rhénane » et « Zone ». Le recueil annonce la quête de la modernité, de jeu avec la tradition, de renouvellement formel de la poésie d'Apollinaire. Alcools est une œuvre riche et plurielle, elle explore de nombreuses formes poétiques, allant de l'élégie au vers libre. Alcools nous montre un Apollinaire déchiré sentimentalement par la rupture amoureuse, comme dans les poèmes tels que « Zone », « Marie » et « La Tzigane ». C'est pendant une période de crise qui va aboutir à la catastrophe de la Première Guerre Mondiale qu'Apollinaire écrit ce recueil. En effet la période est lourde d'incertitudes et de menaces : les nationalismes s'intensifient, en France, avec l'élection de Raymond Poincaré à la présidence de la République et la formation du gouvernement Barthou, et hors de France, avec notamment le durcissement de la politique allemande et la deuxième guerre des Balkans. L'Europe est fragilisée. En dépit des périls qui s'annoncent, les artistes fuient le pays, enjambent les frontières et continuent de communiquer fraternellement : écrivains, peintres, sculpteurs, musiciens sillonent les grandes villes européennes ; beaucoup d'entre eux s'établissent à Paris, capitale des arts. Ils y trouvent domicile, souvent dans des conditions difficiles, dans les quartiers de Montmartre et du Montparnasse. Apollinaire se lie

en relation